#Nolimit se déploie dans les quartiers nord de N’Djaména


Les ambassadeurs de #Nolimit  ont sensibilisé ce samedi 2 mars 2019, des habitants des quartiers nord de la capitale tchadienne, sur la nécessité de «vivre ensemble ». Ils ont surtout livré des messages de la paix et de la cohabitation pacifique. 

Les représentants de #Nolimit ont pris d’assaut quelques lieux publics  pour sensibiliser la population sur l’utilité de la paix et du vivre ensemble. Ils ont lancé leurs activités dans certains lieux publics notamment,  l’école primaire de Bololo, l’école de Goudji, l’école de Rue de 40, l’arbre à palabre devant la grande mosquée de Bololo, l’église évangélique de Klémat, puis une réunion d’évaluation  à Amsinéné.

Au
cours des différentes rencontres, ces hommes et femmes drapés dans leurs
T-Shirt orange et blanc où c’est écrit : «je suis Tchadien et toi ?» ont
axé leur message sur : la discrimination des races, les différences
religieuses, la nécessité de la paix, la cohabitation pacifique etc.  

Le
concept continue d’enregistrer des nouvelles adhésions. Des nouveaux
ambassadeurs ont rejoint le groupe. L’ancien maire de la Commune du 2ème
arrondissement municipal de N’Djaména, M. Youssouf  Mahamat Yaro, et quelques jeunes du quartier
Bololo ont rejoint #Nolimit.

Les
nouveaux ambassadeurs ont été aussitôt installés  pour pérenniser les actions de #Nolimit. «Le quartier Bololo regroupe des Tchadiens
venant de tous les horizons. C’est le Tchad en miniature. Il est nécessaire de
faire passer les messages de la paix, de la cohabitation pacifique, etc. On
doit relever ce défi
», lance Youssouf
Mahamat Yaro.

« La cohabitation pacifique, on l’a
voulu bien avant vous. Vu que nous avons à présent les mêmes objectifs, on
continuera ensemble cet enseignement
 » complète
le pasteur Miskine, membre de la délégation.

Les ambassadeurs du concept #Nolimit ont manifesté leur engagement à consacrer des journées entières pour sensibiliser davantage la population sur la paix.  « Heureux sont ceux qui procurent la paix(…)  et sont appelés fils de Dieu » s’exclament les ambassadeurs en se référant à la Bible.

En
effet, le concept #Nolimit a pour but de combattre la haine et la division au
sein des communautés religieuses, ethniques et ethnolinguistiques tchadiennes.  





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire