Début de la récolte de riz à Bizango, un faubourg de Libreville


Une vue partielle du champ de Bizango © Yonelle Moukoumbi Déa

Libreville, 3 mars (Gabonactu.com) – Les équipes du Centre national de la recherche scientifique et de la technologie (CENAREST) dirigées par le Docteur Yonelle Moukoumbi Déa ont entamé samedi la récolte de riz à Bizango, un faubourg de Libreville, a appris Gabonactu.com

 

« Nous avons commencé la récolte », a confié à Gabonactu.com le Dr Moukoumbi Déa, leader du projet financé par la KAFACI, un organisme coréen de soutien à des programmes de développement en Afrique sub-saharienne.

Une partie du riz récolté © Y.M. Déa

La KAFACI a octroyé au Centre national de recherches scientifique (CENAREST) un financement durant 9 ans pour soutenir la production locale du riz. Le docteur Yonelle Moukoumbi Déa, l’une des meilleures spécialistes africaines du riz en Afrique pilote le projet.

Le champ de Bizango est expérimental. Il s’agit pour Yonelle Moukoumbi Déa et son équipe des chercheurs gabonais de faire des croisements des semences importées du Sénégal et du Bénin. L’objectif est de mettre au point les semences qui vont mieux s’adapter au Gabon en terme de parfum, de longueur et de couleur de la graine.

 

Dans le champ de Bizango, les chercheurs gabonais ont testé une centaine de variété de riz. Ils espèrent trouver la variété de semences dont le rendement sera de 9 à 12 tonnes à l’hectare.  Ces semences améliorées seront ensuite distribuées aux paysans pour lancer la production.

La production qui sortira de la récolte de Bizango ne sera donc pas commercialisée ni entièrement jetée dans les marmites pour le festin. Une partie sera affectée à des séances de dégustation pour permettre aux consommateurs gabonais de donner leur avis sur la qualité de riz qu’ils aimeraient retrouver quotidiennement dans leurs assiettes.

A travers ce projet, le Gabon espère enfin produire une partie du riz consommé dans le pays. Libreville importe 65 000 tonnes de riz chaque année.

Carl Nsitou





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire