Formation du gouvernement en RDC : Pourquoi pas une femme à la primature ? (Vox-pop)


Le président de la République, Félix Tshisekedi, a annoncé, mercredi dernier, à Windhoek (Namibie), qu’il va « très vite » mettre en place le gouvernement. Ce dernier est attendu depuis un mois. A ce début du mois de mars, les femmes attendent beaucoup du prochain gouvernement. Certaines souhaitent même la nomination d’une femme à la primature.

« Nous n’avons jamais vu un Premier ministre femme dans ce pays alors que nous parlons de la parité. Notre pays ne manque pas de femmes compétentes. Que ce gouvernement pense à accorder une place de choix aux femmes dans la société pour que le pays émerge », pense Gracia Ulede, la cinquantaine, vendeuse d’accessoires des téléphoniques.  

Elodie Kumasi, la quarantaine révolue, entrepreneure, estime que « rares sont des femmes qui sont placées aux postes de direction alors qu’elles sont aussi nombreuses. Que ce gouvernement puisse rehausser les capacités de la femme et penser au genre à tous les niveaux. Mettre beaucoup plus d’accent sur la scolarité de la jeune fille et de la mère ».

Le gouvernement doit réglementer les conditions de travail dans le secteur privé.

« De ce gouvernement, j’attends un travail de valeur pour nous les femmes. Que ce gouvernement pense également à nous qui travaillons durement dans les sociétés privées indiennes mais, ne sommes pas bien rémunérées », dit une femme sous anonymat.

« Nous vivons essentiellement du commerce. Que ce gouvernement pense à faire ce que le peuple demande, la circulation des monnaies dans le pays, le travail pour nos maris et le commerce », suggère Anne-Marie.

Dans son discours d’investiture le 24 janvier dernier, Félix Tshisekedi avait prôné la présence des femmes aux postes de décision au pays.

« L’implication des Femmes dans l’ensemble des activités de la vie de notre nation mérite une politique plus volontariste d’encadrement, d’encouragement et de meilleure visibilité. Outre l’impact indéniable des femmes dans notre vie sociale et dans plusieurs pôles économiques, il est essentiel de réaliser la promotion véritable de nos talents féminins à des postes de décision dans notre pays », avait-il lancé.

Les femmes attendent aussi du gouvernement des réformes dans le secteur matrimonial.

« Que ce gouvernement pense à éditer de nouvelles lois sur le mariage et sur le comportement de l’homme envers la femme », sollicite une femme.

Jolie Kuka : « Que le gouvernement qui viendra travaille pour la promotion de la femme congolaise. Jusque-là aux yeux de l’homme congolais, la femme convient mieux pour le foyer. Il ne sait pas qu’elle doit aussi aller au travail. Même quand elle travaille, son travail n’est pas valorisé. On ne la retrouve pas aux postes clés ».

Prisca Lokale

 

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire