Kisangani : impaiement des agents, manque de médicaments à l’hôpital du Cinquantenaire, le ministère de la Santé saisit le gouvernement


Le ministère national de la Santé publique a annoncé, ce mercredi, avoir saisi le gouvernement central et la présidence de la République pour trouver une solution à la dégradation des conditions de travail des médecins de l’hôpital du Cinquantenaire de Kisangani (Tshopo).

Selon la société civile de la province de la Tshopo, près de 122 agents de cet hôpital n’ont pas été payés suite au blocage de 160.000 dollars américains à la Rawbank. Elle a également signalé que l’hôpital du Cinquantenaire courait le risque d’une rupture de stocks en médicament accusant le ministère de la Santé de comploter pour le détournement des médicaments pendant la période électorale.

Pour le ministère de la Santé, cette situation est due à un malentendu entre l’hôpital du Cinquantenaire et  les institutions locales de la province.

« Il s’agit d’une situation malheureuse, caractérisée par un malentendu avec les institutions de la province de la Tshopo sur le rattachement du HCKis au Gouvernement central (…) Compte tenu de la gravité de ces faits entraînant une situation qui risque de remettre en cause la bonne exécution par l’HCKis de la mission lui dévolue par le Gouvernement au profit de la population des provinces du Bas-Uele, du Haut-Uele, de l’Ituri et de la Tshopo, le Ministère de la Santé a saisi la Primature pour une résolution exhaustive et définitive de la situation, sous l’arbitrage de la Présidence de la République », dit le communiqué.

Le ministère dénonce, par ailleurs, une mauvaise campagne « diffamatoire » visant à le salir.

Auguy Mudiayi

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire