Les collectivités territoriales en manque de ressources financières


Pour expliquer le bien fondé de leurs revendications, le secrétaire général du bureau national, Mr Seydou Ousmane Diallo, a  fait un rappel. Avant d’évoquer les difficultés auxquelles les travailleurs des collectivités territoriales sont confrontés. En effet, il a exhorté  l’Etat du Mali à  traiter de manière équitable leur situation. 

« En 1997, le Mali a opté résolument pour la décentralisation qui est un système de gouvernance locale. Il s’agit fondamentalement de rapprocher l’administration des administrés pour permettre à ceux-ci de se prendre en charge à travers un système de gouvernance local axé sur un développement harmonieux de leurs propres localités. Ce mode cadre par la loi s’exerce sous le contrôle de la tutelle », a-t-il rappelé.

Par ailleurs, Mr Seydou Ousmane Diallo  a fait savoir  leurs difficultés : « Aujourd’hui,  il existe 03 agents seulement au niveau de la direction qui gèrent plus de 60000 agents d’où des difficultés énormes dans la gestion du personnel en termes d’avancement, de fonctionnement et de gestion de carrière du personnel».

Avant de déplorer : « Après plus d’une décennie pratique de décentralisation, les collectivités territoriales en manque de ressources financières peinent à assurer de façon pérenne le payement des salaires du personnel qui enregistre des mois d’arriérés allant souvent jusqu’à 36mois dans certaines localités du Mali ».

Face à cette situation,  Seydou Ousmane Diallo  demande à l’Etat de traiter les deux catégories de fonctionnaire des mêmes droits et de jouir des mêmes avantages afin de sécuriser et pérenniser le payement des salaires des fonctionnaires des collectivités au même titre que les enseignants et les médecins et agents de santé également fonctionnaires des collectivités.
Mahamane Maïga 



leje

A lire aussi

Laisser un commentaire