Divers Economie


Le Maroc prend part à la conférence du Conseil international des aéroports de la région Afrique

Les travaux de la 61ème conférence du Conseil international des aéroports (ACI) de la région Afrique ont démarré mercredi à Luxor, au sud de l’Egypte, avec la participation du Maroc.
Initiée sous le thème « Dynamiser la croissance aéroportuaire avec des revenus non aéronautiques », cette conférence qui se poursuit jusqu’au 10 courant connaît la participation de 400 membres représentant les aéroports de 50 pays africains, outre les représentants de l’ACI, d’experts et spécialistes dans le domaine aéronautique et le transport aérien et de plusieurs compagnies aériennes africaines.
S’exprimant à cette occasion, le vice-président du conseil international des aéroports (région Afrique), Zouhair Mohamed El Aoufir, par ailleurs directeur général de l’Office national des aéroports (ONDA), a mis en avant l’importance du développement des revenus non aéronautiques des aéroports de la région, relevant dans ce sens qu’un programme a été élaboré afin de permettre aux membres du conseil de faire croître leurs revenus commerciaux.
A cette occasion, M. El Aoufir a passé en revue les activités du bureau régional du conseil, dont le siège se trouve à Casablanca, et son appui aux aéroports membres afin d’assurer la durabilité de leurs activités commerciales, faisant part de son engagement à réaliser l’objectif stratégique de l’ACI en Afrique, à savoir : contribuer au renforcement de la sécurité, la paix et le développement de l’aviation en Afrique.

La région de Fès-Meknès et la BAD s’engagent
à accompagner les porteurs de petits projets

Le conseil de la région Fès-Meknès, réuni récemment en session ordinaire du mois de mars, a adopté un projet de convention avec la Banque africaine de développement (BAD) visant à fournir une assistance financière aux porteurs de petits projets.
En vertu de cet accord, les deux parties s’engagent à définir, financer et accompagner les projets axés sur le renforcement des compétences et la création d’entreprises et d’opportunités d’emploi au profit des jeunes.
La sélection des projets sera établie sur des critères bien définis, dont les postes d’emploi créés, l’impact du projet sur la réduction des disparités sociales et régionales, l’innovation, la productivité et la pérennité.
Les projets en lice concernent les potentialités de la région, notamment l’agriculture, l’artisanat, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, les services et le tourisme, outre les projets à fort impact sur l’environnement, la recherche scientifique et l’appui des coopératives féminines.
Cette convention de partenariat s’inscrit dans le cadre des relations liant le conseil de la région Fès-Meknès et la BAD. Il s’agit d’une expérience pilote, mise en œuvre pour la première fois en Tunisie, qui a contribué au renforcement de l’emploi, de la formation et à l’appui des affaires.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire