Divers


Trafic de
stupéfiants

Un garde-côte appuyé par un hélicoptère de la Marine Royale a procédé, lundi, lors d’une opération de patrouille en Méditerranée, à l’arraisonnement, au nord-est de Ras Kebdana, d’un cormoran rapide et à l’arrestation de son pilote, à l’issue d’une course-poursuite, apprend-on de source militaire.
Soupçonné de trafic de stupéfiants, ledit moyen nautique arraisonné et le délinquant arrêté ont été remis à la brigade maritime de la Gendarmerie Royale de Nador pour procédures d’usage, selon la même source.

Arrestation

Le service préfectoral de la police judiciaire de Tétouan a appréhendé, lundi, un chauffeur routier international pour détention et usage d’une arme sans permis, lors d’une rixe entre voisins près de son domicile situé dans le quartier d’Ahrich à Martil. Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que selon des données préliminaires, le suspect se serait disputé avec deux de ses voisins qu’il a accusés de d’avoir harcelé sa fille, avant que la rixe ne dégénère et que le mis en cause n’utilise une arme en sa possession sans permis tirant deux balles de sommation, sans faire de blessés.
Les éléments de la police sont intervenus et ont récupéré l’arme, qui sert uniquement à tirer des munitions à blanc, précise la même source, faisant également état de la saisie de 45 cartouches qui étaient en possession du suspect.

Coups de feu

Les éléments du district provincial de sûreté de Guelmim, appuyés par des éléments de la Brigade régionale d’intervention, ont procédé, lundi soir, à l’arrestation d’un individu, né en 1975, qui a utilisé un fusil de chasse pour tirer des coups de feu contre plusieurs victimes près de son domicile situé dans le quartier Tagna.
Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect qui résidait auparavant à l’étranger et pourrait souffrir de troubles mentaux, a ouvert le feu de manière aléatoire et sans raison apparente en utilisant son fusil de chasse, qui est en sa propriété, causant le décès sur place d’une victime née en 1991, et blessant légèrement onze autres, dont deux fonctionnaires de police, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que les victimes reçoivent les soins nécessaires à l’hôpital militaire de la ville.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire