Déguerpissement à Conakry : Bah Oury s’en prend au Gouvernement… | Africa Guinee


CONAKRY-Longtemps resté silencieux,  Bah Oury a brisé le silence sur le déguerpissement « chaotique » en cours  des populations de Kaporo rails et de  Kipé.

L’ancien ministre de la réconciliation s’interroge sur « l’inaction » du gouvernement vis-à-vis des cris de détresse des citoyens déguerpis.

« Récupérer la réserve foncière de l’Etat est tout à fait normale, protéger et accompagner les déguerpis est aussi un devoir de l’Etat. Le gouvernement  doit aider les populations sinistrées. C’est une obligation régalienne! », interpelle Bah Oury.

Jusque-là, le gouvernement est resté sourd face aux pleurs des populations déguerpies livrées à elles-mêmes, sans assistance. Toute chose qui amène l’animateur du mouvement le Renouveau à s’interroger :

« Pourquoi les gouvernants  prennent peu en compte la détresse de la population lorsque celle-ci pleure du fait des actes des mêmes gouvernants. Il faut gouverner avec et pour le peuple. Le contraire mène à la ruine et l’instabilité », a-t-il averti.

L’action a été vivement critiquée par la classe politique à cause du fait qu’il n’y a pas eu de mesures d’accompagnement à l’endroit des victimes. Ce drame humanitaire en cours au cœur de la capitale guinéenne est largement commenté par la presse locale et sur les réseaux sociaux.

Pour Bah Oury, le gouvernement  aurait dû faire preuve de plus de discernement et de responsabilité actuellement pour ne pas retourner le couteau dans la plaie.

« Le lourd passif historique de 1998 a généré un traumatisme collectif profond », rappelle-t-il, alors que le Gouvernement annonce la poursuite des opérations sur d’autres réserves foncières de l’Etat.

Africaguinee.com





africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire