appel à la mobilisation de 476 millions de dollars pour répondre à l’urgence humanitaire en 2019


Le
gouvernement du Tchad et la communauté humanitaire ont appelé, ce mardi 19 mars,
par un communiqué de presse, les donateurs à un financement de plus de 470
millions de dollars pour aider des millions de personnes en urgence
humanitaire.

Cet
appel a été lancé à l’occasion du forum humanitaire et développement  couplé cette année au lancement conjoint du
plan de réponse humanitaire et du plan de réponse pour les refugiés 2019-2020. Ces
plans ciblent plus de 2 millions de personnes plus vulnérables.

Vu
le faible contexte de développement, le Tchad continue d’être affecté par une
situation de crises humanitaires complexes marquées par les déplacements des
populations, l’insécurité alimentaire et les urgences humanitaires. Le ministre
de l’Economie et de la Planification du développement, Issa Doubragne a insisté
sur l’importance de poursuivre le travail conjoint afin de réduire durablement
les vulnérabilités.

Les déplacements de populations forcées de fuir les violences et l’insécurité continuent dans les zones frontalières, avec près de 708 400 personnes en situation de déplacement dont 450 000 réfugiés et demandeurs d’asile, au Sud, à l’Est et à l’Ouest du pays.

>Lire aussi: les plans de réponse humanitaire et des réfugiés 2019 sont lancés

Sur l’ensemble des besoins en financement exprimés, près de 212 millions de dollars sont nécessaires pour répondre aux besoins des 450 000 personnes réfugiées et demandeurs d’asile. Ils  proviennent pour la plupart de la République centrafricaine, du Nigeria, du Soudan ainsi que des retournés tchadiens et des personnes à risque d’apatridie.

Aussi, la situation nutritionnelle demeure en constante dégradation, tel que souligné dans le plan de réponse humanitaire évoquant une augmentation des cas de malnutrition de 29% par rapport à l’année 2018. De plus, 3,7 millions de personnes seront en situation d’insécurité alimentaire pendant la période de soudure dans six départements des provinces du Tibesti et du Lac nécessitant une aide d’urgence.

>Lire aussi: le HCR consolide son plan opérationnel pays COP 2020  

Face à cette urgence humanitaire, le gouvernement du Tchad et toute la communauté humanitaire ont insisté sur la mobilisation des ressources et la nécessité d’agir à travers une approche intégrée. « Nous en appelons à la générosité des donateurs et les exhortons à continuer de soutenir nos actions en faveur des personnes vulnérables », demande le coordonnateur humanitaire au Tchad, Stephen Tull.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire