dans « Us », Lupita Nyong’o plonge dans l’horreur américaine de Jordan Peele




Avec « US », le réalisateur Jordan Peele propose un film de genre virtuose porté par une Lupita Nyong’o remarquable.


Adelaide se promène avec ses parents dans une fête foraine, en Californie. La mère s’absente un moment ; le père, absorbé par un jeu, ne la voit pas s’éloigner. Elle longe la plage puis, attirée par une sorte de palais des glaces, pénètre dans ce lieu quelque peu inquiétant : une chouette sort d’un mur, les miroirs sont déformants… Effrayée, Adelaide se retrouve à un moment face à son image, qui se révèle être non pas son simple reflet mais un être vivant possédant ses traits : son double. Elle fuit.

Cette scène, projetée avant le générique, est une sorte de prologue de Us. Le réalisateur, Jordan Peele, s’y entend pour installer, avec des images esthétisantes et chargées de détails, une ambiance fantastique préfigurant un film d’horreur. Rien d’étonnant, se dit-on, puisqu’il s’agit du deuxième long-métrage de ce réalisateur africain-américain ayant fait une percée spectaculaire dans





jeuneafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire