Déraillement au Kasaï – RDC : Le président des Seychelles exprime sa « tristesse » et sa « solidarité »


 

Le Président de la République des Seychelles Danny Faure a exprimé ce mercredi 20 mars sa “tristesse” et sa “solidarité” envers les familles des victimes du  déraillement d’un train dimanche dernier au Kasaï.  Ce déraillement a fait 32 morts et blessés.

« En cette douloureuse circonstance,  je voudrais, au nom du peuple seychellois, de mon gouvernement et en mon nom personnel, vous exprimer, et à travers vous aux familles des victimes et au peuple congolais ami, nos vives condoléances et nos sincères sentiments de solidarité.» Peut-on lire dans  un message adressé à son homologue congolais , Félix Tshisekedi.

Un train des marchandises en provenance d’Ilebo pour  Kananga (Kasaï – Central) a déraillé, dimanche 17 mars dans la soirée près de la gare Lwembe en territoire de Mweka ( Kasai).

Le bilan provisoire fait état d’au moins 30 morts et d’importants dégâts matériels.

La région du Kasai  fait face à des multiples accidents de train, l’un des vétustes moyens de transport en RDC.

Le mois dernier, un train des passagers avait connu un accident à la gare de Kalenda (Lomami) causant 5 morts.

La société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) attribue ces accidents chroniques à l’état vétuste du réseau ferroviaire et à son manque d’entretien.

Candidat malheureux à la présidentielle et autoproclamé « président légitime de la RDC », l’opposant Martin Fayulu a,  par un tweet , adressé ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes du train qui a déraillé dans le Kasai ».

« La RDC a urgemment besoin  d’infrastructures modernes », a-t-il dit dans son tweet.

Son allié en exil  Moïse Katumbi a déploré sur le même réseau social , le mauvais état de chemin de fer.

“Mes condoléances, mes prières aux proches des 32 victimes de l’accident de train qui endeuille notre pays.  Courage aux nombreux blessés, je leur souhaite un prompt rétablissement. Le mauvais état des chemins de fer en RDC est un problème connu & grave. Nous devons y remédier”. 

Aucun message de la présidence de la République n’a encore été adressé aux victimes.

Christine Tshibuyi



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire