Divers


Eau

Le directeur provincial de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, branche eau potable (ONEE), Mustapha Chernoubi, a assuré lundi que l’eau potable dans la commune Aït M’Hamed (Azilal) est de très bonne qualité et répond aux normes nationales.
Dans une déclaration à la MAP, il a catégoriquement démenti les rumeurs sur  »la présumée insalubrité de l’eau » dans cette commune rurale reliée depuis 2009 au réseau d’eau potable, indiquant que le précieux liquide, pompé à partir d’une nappe phréatique d’une profondeur de 90 mètres, est traité selon les normes en vigueur avant sa distribution et que l’eau est contrôlée en permanence par le laboratoire provincial relevant de ladite délégation.

Mafieux

Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a procédé, lundi, à l’arrestation d’un Italien soupçonné d’être l’un des chefs du réseau criminel italien « Mazzarella » appartenant à l’organisation criminelle internationale « Comorra ».
Agé de 44 ans, le suspect a été appréhendé dans la région d’Ourika dans les environs de Marrakech, en application de la notice rouge émise à son encontre par l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) le 7 janvier 2019, à la demande des autorités judiciaires italiennes, pour son implication présumée dans une affaire de meurtre avec préméditation et de détention d’armes à feu sans autorisation, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de la procédure d’extradition, souligne la DGSN, notant que les autorités italiennes ont été avisées de la décision d’arrestation en vue du transfert du dossier d’extradition.

Enlèvement

La brigade de la police judiciaire du district provincial de la sûreté de M’diq a arrêté, dimanche, trois individus âgés entre 19 et 35 ans, pour leur implication présumée dans une affaire d’enlèvement, de séquestration et de demande de rançon.
Les premiers éléments de l’enquête révèlent que les suspects, dont un repris de justice, ont enlevé et séquestré une personne, qui a refusé de conduire un zodiac pour leur permettre de gagner clandestinement l’Espagne, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, notant que les mis en cause ont aussi pris contact avec le père de la victime pour lui demander une rançon de 50.000 dirhams en contrepartie de la libération de son fils.
Les recherches et investigations intensives menées par les services de sûreté ont permis d’identifier les suspects, de les arrêter et de libérer la victime.
Les prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet, en vue d’élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire