Après l'attentat de Christchurch, la Nouvelle-Zélande va interdire la vente de fusils d'assaut




En réponse à l’attentat des mosquées de Christchurch, la Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a annoncé jeudi l’interdiction de toutes les armes semi-automatiques de type militaire et des fusils d’assaut.



France24

A lire aussi

Laisser un commentaire