RDC : Diomi pardonne “ceux qui ont comploté contre lui”


Aussitôt après avoir quitté la prison centrale de Makala, ce jeudi 21 mars, Eugène Diomi Ndongala a déclaré avoir pardonné à tous ceux qui ont été à la base de son arrestation. 

Dans un discours prononcé à l’espace village ya Masolo dans la commune de Selembao, Eugène Diomi Ndongala a qualifié de « montage » son dossier judiciaire par ses adversaires politiques.

« Pour ceux qui ont comploté contre moi et qui continuent à débiter leurs haines, leurs insultes dégradantes contre ma personne, je leur pardonne et je demande à Dieu de les pardonner car ils ne savent pas ce qu’ils font. Ce qu’ils ont fait est criminel : faire un montage contre un adversaire politique », a déclaré Diomi Ndongala devant des centaines de ses partisans.

Le leader de la Démocratie Chrétienne (DC) a aussi fait part de son intention de poursuivre son combat particulièrement contre les arrestations liées aux opinions politiques des Congolais.

« Que la justice ne soit plus instrumentalisée pour nuire aux adversaires politiques Mon souhait est qu’aucun Congolais ne puisse plus souffrir de ce dont moi, j’ai souffert. Qu’aucun Congolais ne puisse plus être arrêté à cause de ses opinions politiques et qu’on ne laisse pas la sécurité faire des montages tels qu’on a fait contre ma personne. C’est ça mon combat le plus crucial », a-t-il ajouté.

Pour boucler son discours, Eugène Diomi a lancé une série de remerciements à ceux qui ont milité pour sa libération. Il a cité le président de la République, Félix Tshisekedi, les militants et militantes de son parti, la Démocratie Chrétienne (DC), la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) ou encore l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ).



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire