Conakry : Pourquoi la résidence de Mohamed Tall a été « scellée » ? | Africa Guinee


CONAKRY-On en sait un peu plus sur les causes  du verrouillage  de la rentrée principale du domicile privé de l’ancien ministre guinéen de l’Elevage Mohamed Tall !

L’actuel Chef de cabinet du président de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré qui a été empêché d’accéder à son domicile sis à la minière ce lundi 25 mars 2019, a été sommé de quitter les lieux dans un délai de trois jours. La décision serait venue du Patrimoine Bâti Public qui invoque une cause d’utilité publique, a constaté Africaguinee.com.

Selon une source proche de Mohamed Tall, il a été instruit à ce dernier, dans un courrier  qui lui a été adressé de libérer les lieux pour cause d’utilité publique. ‘’ Monsieur Tall a reçu une correspondance il y a quelques jours dans laquelle on lui demande de quitter cet endroit’’ a indiqué notre interlocuteur.

Aux dires de notre source, Mohamed Tall a acquis ce domaine du patrimoine Bâti en tant que citoyen lorsqu’il était ministre. Selon notre interlocuteur, à cet endroit, ily avait une maison inhabitée qui était devenue un lieu de passe où s’abritait des enfants drogués. Un contrat aurait été dûment signé entre le citoyen Mohamed Tall et les agents du Patrimoine Bâti. Après la signature de ce contrat, l’ancien ministre de l’élevage y fait des investissements et aurait construit une maison. C’est dans la surprise totale qu’il a reçu cette notification lui demandant de déguerpir les lieux.

‘’ Lorsqu’on lui a attribué le lieu, il aconstruit  cette maison-là. Il y a cinq mois qu’ils lui ont  envoyé un premier courrier parce que le contrat qu’il avait signé avait été signé en sa qualité de citoyen mais pas en tant que ministre.Dans la  correspondance adressée ces derniers jours, il lui est intimé l’ordre de libérer les lieux malgré les investissements qu’il a eu à réaliser sur ce terrain. Dans un protocole de séparation, les agents du patrimoine Bâti lui ont donné un délai court pour libérer les lieux. Dans le protocole, ils ont dit qu’ils vont le rembourser les dépenses effectuées  et qu’un autre protocole va être élaboré pour préciser le montant qui lui sera reversé. Connaissant comment fonctionne l’administration guinéenne, l’ancien ministre aurait  sollicité qu’on lui dise le délai de payement  sinon dans le cas contraire il n’est pas raison qu’il quitte cet endroit qu’il a reconstruit  à ses frais’’ a expliqué notre interlocuteur.

Pour  ce proche de Mohamed Tall, une procédure judiciaire était en cours lorsque des militaires sont venus cadenasser les portails de sa résidence. Il parle de persécution totale  du pouvoir en place vis-à-vis d’un opposant dérangeant.

Affaire à suivre….

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13





africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire