Divers


Interdiction
(Coquillages)

Le département de la pêche maritime a décidé d’interdire la récolte et la commercialisation du couteau issu de la zone conchylicole PK 25 relevant de la circonscription maritime de Dakhla et ce, jusqu’à épuration totale du milieu.
Cette décision intervient suite à des analyses effectuées par l’Institut national de recherche halieutique au niveau de ladite zone et dont les résultats dénotent la présence de biotoxines marines dans le couteau à des teneurs anormales, indique lundi le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, dans un communiqué.
En conséquence, le ministère recommande aux consommateurs de ne s’approvisionner qu’en produits conditionnés, portant les étiquettes sanitaires d’identification et commercialisés dans les points de vente autorisés (marchés officiels). « Les coquillages colportés ou vendus en vrac ne présentent aucune garantie de salubrité et constituent un danger pour la santé publique », souligne le ministère.

Arrestation

La Brigade nationale de la police judiciaire a arrêté, jeudi en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, cinq étrangers portant des passeports israéliens, pour leur implication présumée dans l’obtention de pièces d’identité et de passeports marocains par falsification.
Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), l’arrestation des cinq mis en cause intervient dans le cadre de la poursuite des recherches et investigations menées sous la supervision du parquet compétent au sujet du réseau criminel dirigé par un Marocain de confession juive et qui a été démantelé au début de ce mois de mars après avoir été suspecté d’implication dans la falsification de pièces d’identité marocaines au profit de citoyens juifs d’origine non marocaine.
Les opérations de pointage ont révélé que deux individus parmi les cinq arrêtés font l’objet de notices rouges de l’Interpol pour leur arrestation et leur extradition au niveau international, indique le communiqué, précisant que l’un d’eux est suspecté d’implication dans des homicides volontaires dans le cadre de réseaux internationaux de crime organisé alors que le deuxième est lié aux réseaux de trafic international de drogue.
Les perquisitions au sein des domiciles loués par les mis en cause se sont soldées par la saisie d’importantes sommes d’argent en devises nationale et étrangères, d’une quantité de haschich, de pièces d’identité marocaines obtenues par falsification, outre des téléphones portables et des appareils informatiques.
Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent, afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, a conclu la DGSN.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire