Approbation de la Convention de concession de la Centrale solaire de Sikasso, estimée à plus de 28 milliards FCFA


Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le conseil des ministres a adopté un projet de décret portant approbation de la Convention pour la réalisation en BOOT de la Centrale solaire photovoltaïque de 50 MWc à Sikasso – Phase I : 29,6 MWc.

Pour réduire la dépendance en énergie thermique et le déficit énergétiques croissants du pays, le Gouvernement a entrepris le développement, à grande échelle, des infrastructures d’énergie renouvelable, rappelle le communiqué du conseil des ministres.

A cette fin, le ministère de l’Energie et de l’Eau a procédé au lancement du processus de sélection de concessionnaires pour développer et exploiter des ouvrages d’énergie renouvelable dans le cadre du partenariat public-privé.

A l’issue de ce processus, la Société POWERPRO a été retenue, comme attributaire provisoire de la Convention de concession de la Centrale solaire de Sikasso, pour un montant d’environ 28 milliards 872 millions de Francs CFA hors taxes et hors droits de douane, et un délai d’exploitation de 28 ans.

La réalisation de ce projet permettra, entre autres : la valorisation des ressources naturelles ; le renforcement substantiel de la capacité de production du réseau interconnecté ; la diminution du coût moyen de production de l’énergie pour le distributeur ; l’amélioration de la qualité du Service public de l’électricité.

Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le conseil des ministres a adopté des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de Financement signé à Bamako, le 26 février 2019, entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Association internationale de Développement (IDA), relatif au Financement du Projet régional d’Accès à l’Electricité de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ajoute le communiqué du conseil des ministres.

Par cet accord, l’IDA accorde au Gouvernement de la République du Mali, un prêt d’un montant de 34 milliards 44 millions 168 mille 300 Francs CFA.

La réalisation du projet permettra l’extension des réseaux moyenne et basse tension et de fournir davantage d’électricité à un plus grand nombre de consommateurs.
 Mahamane Maïga
 



leje

A lire aussi

Laisser un commentaire