Au sommaire de l’édition de Jeudi 28 mars 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’ – IWACU


• Immaculée Sindayigaya de la colline Muyange, commune Mugamba de la province de Bururi se dit inquiète de l’annonce de la libération de son mari. Il avait été arrêté, accusé d’avoir chassé de la maison familiale femme et enfants. Immaculée Sindayigaya a peur pour sa sécurité. Elle se réjouit du fait que la population les assiste depuis que la ministre de la Justice les a permis de rentrer à la maison. Elle demande à son mari de revenir à la raison pour qu’ensemble ils reforment une vraie famille.

• 4 personnes ont été arrêtées ce jeudi à l’aéroport de Bujumbura en possession de l’héroïne. Pierre Nkurikiye, le porte-parole du ministère de la Sécurité prévient « tout Burundais contre les ‘blancs’ qui disent venir aider les Burundi »

• L’association qui milite pour les droits des filles, APFB estime que les mesures prises par certains administrateurs d’instaurer le couvre-feu pour les filles dès 18 heures pour éviter la recrudescence des grossesses non désirées. Pour cette association, il s’agit d’une discrimination à l’égard de la fille



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire