Conakry : ViVira Câble forme encore cent jeunes électriciens… | Africa Guinee


CONAKRY-Fidèle à sa tradition, l’entreprise ViVira Câble, première unité de production de câbles électriques domestiques en Guinée créée en 2016, a formé en partenariat avec l’association des électriciens de Guinée (ADEG) cent (100) électriciens guinéens. Deuxième du genre, cette formation avait pour thème le choix des conducteurs et des systèmes de protection. La remise officielle des attestations a eu lieu ce vendredi 29 mars 2019 à l’ENAM (Ecole Nationale des Arts et Métiers) sise à Coléyah. 

L’évènement a réuni du beau monde. Outre le premier responsable de ViVira Câble, Ousmane Diallo, et des bénéficiaires de la formation, plusieurs autres invités de marque ont répondu présents. Parmi eux, il y avait : Dr Saliou Béla Diallo, président du Conseil d’Administration de l’ANAQ (Autorité nationale de contrôle qualité), Thierno Iliassa Baldé, responsable du programme Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes (BoCej), la directrice nationale des investissements privés et du contenu local au ministre des Investissements, des partenariats publics et privés, madame Aicha Diarra. 

Revenant sur l’objectif de cette formation, le Directeur Général de l’entreprise ViVira, a d’abord fait le constat suivant : « Durant ces dernières années, nous avons assisté à une multiplication du nombre d’incendies d’origine électrique dans notre pays. Cette formation est une manière pour ViViRa de renforcer les capacités de travail des électriciens, mieux les outiller afin qu’ils puissent faire des travaux irréprochables », a déclaré M. Ousmane Diallo

Cette formation a été bouclée par une note de satisfaction du DG de ViViRa, qui a d’ailleurs annoncé une bonne nouvelle aux jeunes électriciens.

« Nous sommes satisfaits de cette formation qui est devenue une tradition chez ViViRa. En 2018, nous avons formé 100 électriciens du secteur formel et de l’informel. Cette année aussi, nous avons effectivement formé 100 électriciens du secteur formel et de l’informel en collaboration avec l’ADEG (association des électriciens de Guinée). Cette session de formation va continuer au minimum dans une période de dix ans.  Nous l’avons commencé en 2018, au minimum ça continuera jusqu’en 2028. L’objectif c’est d’avoir au moins 1 000 électriciens formés grâce à ViViRa », a annoncé le DG de ViViRa, expliquant que la troisième édition de cette formation se passera dans une ville de l’intérieur du pays.

Baldé Ousmane, le président de l’ADEG, a au nom des électriciens de Guinée exprimé sa satisfaction et sa reconnaissance à l’endroit de l’entreprise ViViRa et de son Directeur Général Ousmane Diallo pour l’organisation de ces séries de formation qui, selon lui, vont contribuer de façon remarquable à la qualification professionnelle des électriciens et à la réduction des fréquences d’accident d’origine électrique dans la cité. Le président de l’ADEG a encouragé ViViRa Câble à multiplier ces initiatives dans le pays. 

Rappelant que le thème de la formation proposée porte sur le choix des câbles et les systèmes de protection des installations et des équipements électriques, M. Ousmane Baldé a indiqué qu’il est important de souligner sa pertinence. Surtout dit-il, quand on sait l’ampleur des incendies d’origine électrique et des dommages que ce phénomène cause présentement sur les personnes et les matériels en Guinée. 

Poursuivant, M. Baldé a affirmé que les causes d’incendies sont diverses et variées, citant entre autres le mauvais choix des conducteurs et câbles électriques, le mauvais choix des calibrages des appareils de protection, la mauvaise qualité de certaines installations électriques, les interventions des bénévoles, la commercialisation et l’utilisation des matériels électriques de mauvaise qualité. Parmi toutes ces causes, la qualité, le choix des conducteurs et des appareils de protection occupent la plus grande place, a-t-il précisé. 

Au nom des bénéficiaires de cette formation, Macka Doumbouya a remercié l’entreprise ViViRa Câble pour cette formation.

« Durant ces deux jours, nous avons été outillés sur les techniques et les moyens professionnels pour minimiser les risques d’accident dans les installations domestiques. Nous nous engageons à appliquer les notions apprises durant cette formation dans nos différentes interventions afin de minimiser les risques d’accident électriques. Nous remercions la direction générale de ViViRa Câble et l’association des électriciens de Guinée », a lancé le porte-parole des participants.

 Présente à cette cérémonie, la directrice nationale des investissements privés et du contenu local au ministre des Investissements, des partenariats publics et privés, madame Aicha Diarra, a loué les efforts des formateurs tout en félicitant ViViRa câble. 

« Je suis sûre et certaine que ce programme de formation aidera à améliorer la qualité des installations électriques à travers le pays. Sans vous rien n’aurait été possible. Je réitère à tous et à toutes mes félicitations et vous souhaite plein succès », a indiqué madame Diarra. 

54434372_1011142582428471_2248526004928643072_n.jpgPour Dr Saliou Béla Diallo, président du Conseil d’Administration de l’Autorité Nationale de Contrôle Qualité (ANAQ), l’entreprise ViViRa est à féliciter doublement. D’abord pour ce qu’elle fait, ensuite pour ce qu’elle ambitionne de faire. 

« Que ViViRa s’assure de notre disponibilité pour explorer des pistes afin de développer davantage son activité (…). J’encourage les agents formés et les invite à ne pas croiser les bras. Il faut se remettre à tout moment en cause pour pouvoir se qualifier indéfiniment. Vous avez la responsabilité de la préservation de plusieurs vies mais aussi de l’amélioration de la qualité de la vie de plusieurs vies. Le perfectionnement doit être le quotidien de vos préoccupations. Et je félicite ViVira pour les perspectives d’avenir », a lancé Dr Saliou Béla Diallo. 

Remerciant ViViRa pour cette initiative de formation, Thierno Iliassa Baldé, responsable du BoceJ a affirmé que ce type d’association est salutaire. Selon lui, ces initiatives sont nécessaires pour performer les jeunes apprenants. « Nous vous encourageons, et dans la mesure du possible ; le projet BoCej ne ménagera aucun effort pour venir vous accompagner dans la démarche », s’est engagé M. Baldé. 

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112





africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire