Gabon : Jean Robert Menié peine à mobiliser les Gilets-Verts


Gabon : Jean Robert Menié peine à mobiliser les Gilets-Verts

L’initiateur du mouvement Gilets-Verts (centre barbe blanche) et  ses quelques compagnons  © DR

Libreville, 1er avril (Gabonactu.com) – Le président du Syndicat Libre des Transporteurs Terrestres du Gabon (SYLTTEG), Jean Robert Menié, initiateur du mouvement « Gilets-Verts », copié du mouvement contestataire  français « Gilets-Jaune », n’arrive pas depuis un mois à mobiliser les foules.

Jadis très écouté par ses adhérents (taximen) du secteur transport, Jean Robert Menié est devenu l’ombre de lui-même. Il ne mobilise plus, malgré le bienfondé du nouveau mouvement baptisé « Gilets-Verts » qu’il a créé pour mettre fin aux rackets routiers, orchestrés par des policiers.

L’homme s’est fait remarquer en fin des années 2000. Il était à l’origine de « villes mortes » à Libreville pour dénoncer ce qu’il considère comme les arnaques policières. Des contrôles contraignant les usagers de la route, surtout des taximen à débourser obligatoirement une somme de 500 ou 1000 F CFA aux policiers ou gendarmes, nonobstant des pièces afférentes au transport à jour.

Malgré des récurrentes grèves des transporteurs, la pratique continue. Jean Robert Menié qui pensait transposer ces revendications au sein du mouvement Gilets-Verts, n’a pas atteint son but.

Antoine Relaxe





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire