Dakhla veut développer le tourisme rural et diversifier son offre touristique


En vue de développer le tourisme rural et de diversifier l’offre touristique de la région et après un premier appel d’offres déclaré infructueux, le Conseil de la région de Dakhla-Oued Eddahab recrutera le 11 avril prochain un adjudicataire privé pour la réalisation d’une étude technique et le suivi des travaux d’aménagement et de signalisation des circuits touristiques pour le produit du tourisme rural et de nature dans la région.
Pour un coût est estimé à 1,2 million de DH, ce marché est le fruit de la convention spécifique régionale relative au programme de développement du tourisme rural et de nature dans la région de Dakhla-Oued Eddahab.
Les prestations demandées par le Conseil régional dans le cadre de cette étude porteront sur la réalisation de travaux  d’aménagement et de signalisation des circuits à travers le recensement et l’identification de besoins en signalétique touristique. Ces travaux doivent se baser  sur les inventaires déjà réalisés et sur les visites de terrain afin d’identifier le besoin et établir un plan cohérent de signalétique touristique, dynamique et respectant la Charte nationale pour la mise en œuvre des projets de signalisation et de balisage touristiques en milieu rural au Maroc.
Les prestations devront également permettre de faire un diagnostic des circuits touristiques en vue de proposer les travaux d’aménagement nécessaires pour les circuits arrêtés selon leur typologie et améliorer les accès dans le but de renforcer l’attractivité des sites touristiques (circuits de randonnées chamelières, vélo et 4×4, aires de repos, parkings, plates-formes panoramiques, etc). Cette étude qui portera, également sur les différentes sources disséminées çà et là dans le désert, proposera des circuits adéquats pour permettre au visiteur une identification meilleure de la richesse de la région.
Le  programme de développement du tourisme rural et de nature dans la région de Dakhla-Oued Eddahab doit prévoir  plusieurs actions qui portent, en priorité sur la création des hébergements écologiques dans la commune d’Aousserd et Rass El Kasseh (gîtes, écolodge,…), l’aménagement d’une station de cure thermale à Tawarta à base de produit du terroir, la création de circuits à vélo et à dos de chameau, la création d’un musée écologique à la dune blanche, ainsi que l’aménagement et balisage du circuit désert et aventures reliant Ras El Kasseh à Cordero (sites des phoques).
Il va sans dire que des circuits de l’artisanat de  la région Dakhla-Oued Eddahab consolideront et rendront plus attractifs les circuits touristiques. Ils permettront, ainsi une distribution adéquate du nombre des touristes qui visiteront les différents espaces de la région pour en  faire profiter tous les artisans dont les revenus connaîtront une nette augmentation.
La région de Dakhla offre aux visiteurs un tourisme de niche centré sur la nature et les sports nautiques et assure une vraie authenticité renforcée par des liaisons aériennes, ce qui favorise le développement d’activités et de structures d’accueil touristiques de qualité.



libe

A lire aussi

Laisser un commentaire