Front contre le « troisième mandat » : les choses sérieuses commencent… | Africa Guinee


CONAKRY-Comment empêcher Alpha Condé de briguer un nouveau mandat après 2020 ? Une coalition mixte qui réunira des acteurs de la société civile, des formations politiques sera lancée ce mercredi 3 avril 2019 à Conakry.

Elle se fixe pour objectif de barrer la route au président Alpha Condé en 2020. Pour le moment, nous ignorons le nombre de partis politiques et d’organisations de la société civile qui la compose. Cependant le lancement de ce mouvement sociopolitique contre le troisième mandat intervient  dans un contexte tendu où l’adoption d’une nouvelle Constitution est sur toutes les lèvres. Ce qui permettrait, selon des observateurs, à l’actuel Chef de l’Etat, au pouvoir depuis 2010, de briguer de nouveaux mandats.

Mais le projet divise. Opposants et des partisans dudit projet se sont affrontés de manière sporadique çà et là dans le pays. Le week-end dernier, un groupe de jeunes opposés au troisième mandat ont été arrêtés à Coyah. Le verdict de leur procès ouvert ce mardi est attendu le vendredi 04 avril.  

Même si Alpha Condé ne s’est pas encore officiellement prononcé sur son avenir à la tête du pays après 2020, les principaux ténors de l’opposition battent un rappel des troupes pour exiger le respect de la Constitution qui limite la durée du mandat du président à cinq ans renouvelable une fois (articles 27 et 154 de la constitution).

Opposant « historique », Alpha Condé réclame 40 ans de lutte démocratique. Son arrivée au pouvoir en 2010 avait suscité un regain espoir  chez certains guinéens. Mais depuis quelques temps, son discours a drastiquement changé. Il refuse de dire si « oui » ou « non », il va quitter le pouvoir en 2020 comme l’exige la Constitution.  Ce flou entretenu « à dessein » laisse penser qu’il nourrit des intentions cachées.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112





africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire