Au Rwanda, 25 ans après le génocide, des familles continuent de rechercher les corps




Dimanche 7 avril, le Rwanda commémorera le génocide perpétré en 1994. Vingt-cinq ans après le massacre de tutsis, des familles sont encore à la recherche de corps et des fosses communes continuent d’être découvertes. Venuste Karasira, un rescapé de 66 ans, se rend régulièrement au mémoriel du génocide, mais le nom de sa fille ainée n’apparait pas. Son corps n’a jamais été retrouvé. Innocent Gasinzigwa supervise les fouilles dans un quartier périphérique de Kigali. Au cours de la dernière année, il a trouvé quarante mille dépouilles. Le 6 avril 1994, le président rwandais hutu Juvénal Habyarimana est assassiné, déclenchant dès le lendemain le début des massacres. Le Rwanda comptait sur la présence à Kigali le 7 avril d’Emmanuel Macron. Mais le président français a décliné l’invitation et demandé au député Hervé Berville, orphelin d’origine rwandaise adopté par une famille française en 1994, de le représenter.



France24

A lire aussi

Laisser un commentaire