Front anti troisième mandat : quand Sidya Touré décroche des soutiens… | Africa Guinee


CONAKRY-Engagé dans un combat pour empêcher Alpha Condé de s’éterniser au Pouvoir, Sidya Touré vient de bénéficier de nouveaux soutiens. L’ancien haut représentant du Chef de l’Etat qui a sonné la mobilisation pour faire barrage au Président Condé a obtenu le soutien des jeunes interpellés la semaine dernière à Coyah pour avoir contesté  contre les velléités d’un 3ème mandat. Aboubacar Sylla, Djibril Bangoura et Mamadou Conté relaxés par la justice faute de preuve ont rejoint les rangs de l’union des Forces Républicaines (UFR).

Ces opposants au projet de nouvelle constitution qui se sont mobilisés le 31 mars dernier, pour dire NON au 3ème mandat’’ et  ‘’OUI à l’alternance’’ ont été accueillis en fanfare au siège de l’UFR. Elève en terminale Sciences Sociales, Mamadou conté explique les raisons qui ont poussé le trio à rejoindre ce parti dès leur sortie de prison.

‘’ Quand nous étions en prison,  des partis politiques sont venus vers nous pour  qu’on rejoigne leurs rangs.  Mais nous n’avons pas oublié qu’en 1996 le président Sidya Touré en tant que premier ministre a fait des prouesses pour le développement de ce pays, nous avions  l’électricité et l’eau. En plus, l’ufr est un parti transversal où on retrouve toutes les ethnies du pays. Après la prison nous avions réfléchi  et on a dit que le seul parti qu’on peut soutenir est l’UFR de Sidya Touré’’ a expliqué ce jeune élève, avant de revenir sur les circonstances dans lesquelles ils ont été interpellés.

Pourquoi nous avons contesté contre le 3ème mandat ?

‘’Le 31 Mars dernier au stade préfectoral de Coyah nous, jeunes leaders de Coyah, nous avions appris que des gens du RPG-arc-en-ciel  doivent se réunir pour  soutenir le 3ème mandat  (…), le président n’a pas été mais il y avait des ministres et des hauts cadres. Au stade nous avions tous des banderoles pour dire NON au 3ème mandat’’  OUI à l’alternance.  Dans leurs discours, les ministres ont indiqué qu’ils sont  Coyakas et qu’ils s’engagent pour une nouvelle constitution, le second a dit ‘’ Je suis  Coyakas  et j’accepte le 3èmemandat pour Alpha Condé’’. C’est  en ce moment que nous avons étalés notre banderole sur laquelle il était marquée ‘’NON au 3ème mandat’’  OUI à l’alternance’’  (…), c’est après  que les policiers sont venus nous retirer nos banderoles  et nous ont interpellés. On nous a fait monter dans leurs pick-Up. Nous étions nombreux au stade mais ils n’ont pris que 3 personnes et nous avons été conduits à la police de Coyah’’ a narré Mamadou Conté.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel: (+224) 655 31 11 13





africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire