Côte d’Ivoire/ Un budget de 700 milliards Fcfa pour lutter contre l’immigration et le chômage des jeunes


Le  ministre ivoirien du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables,  Abdourahmane Cissé,  a présenté les solutions de la Côte d’Ivoire pour lutter contre l’immigration et le chômage des jeunes au Forum de la Fondation Mo Ibrahim qui  a eu lieu du 5 au 7 avril 2019 à Abidjan.  

La question de la jeunesse et de l’emploi est une problématique importante pour  l’ensemble des décideurs du  continent   africain.  La Fondation Mo Ibrahim en a donc fait un des thèmes de référence des 12èmes assises du Forum Mo Ibrahim qui se sont tenues ce week-end à Abidjan dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire.

 Depuis le vendredi 5 Avril  2019, la Côte d’Ivoire est devenue, le temps d’un week-end, comme un ”hub de l’économie africaine”. Une occasion pour Abdourahmane Cissé, ministre ivoirien du petrole, de l’énergie et des énergies renouvelables, qui a pris part, le 6 avril 2019, au panel ayant pour sous-thème: « Une jeunesse explosive confrontée à une croissance sans emploi », de décliner sa vision.

Au cours  de cette rencontre à laquelle ont participé Akinwumi Adesina, président du Groupe de la BAD, Desalegn Boshe, ancien Premier ministre de la République d’Ethiopie, Roberta Gatti,   Economiste en chef, développement humain à la Banque mondiale,  le représentant du gouvernement ivoirien a exposé sur les solutions mises en place par la Côte d’Ivoire pour lutter contre les fléaux de l’immigration clandestine et le chômage des jeunes . Selon le ministre , la stratégie du  gouvernement ivoirien se décline  en deux tableaux. Le premier, c’est qu’il a mis  l’accent sur l’enseignement professionnel, les écoles spécialisées qui sont assez importantes. La deuxième phase  c’est la croissance. Parce que  “s’il n’y a pas de la croissance, vous ne pouvez pas parler de l’inclusivité de la croissance“.

Et à l’en croire,  en matière de croissance, “l’Etat de Côte d’Ivoire a déjà fait des progrès assez importants” avec ”une croissance économique qui s’est accrue à environ 8 à 9% en moyenne par an au cours des six et sept dernières années“. Toutefois, le ministre du Pétrole, de l’énergie et des énergies rénouvelables reconnaît que cela ne s’est pas toujours traduit par une amélioration complète des conditions de vie des populations. L’Etat a donc décidé, au mois de décembre 2018,  de lancer un programme spécifique mettant l’accent sur le social pour un budget d’un peu plus de 700 milliards Fcfa sur les deux prochaines années.  Ce qui va permettre  de cibler des actions spécifiques dans le social ”pour faire en sorte qu’aucun Ivoirien ne soit laissé pour compte”. La Côte d’Ivoire compte ainsi  renforcer l’accès à l’électricité,  l’eau,  l’éducation, et bien d’autres sujets. 

Selon les Nations-Unies, d’ici à 2050, il faut créer environ 800 millions d’emplois. Et la Côte d’Ivoire propose que l’Afrique tire profit de ses dividendes démographiques en faisant en sorte quelles deviennent une opportunité  et pas un problème. Parce qu’une population plus importante dit aussi beaucoup plus de créativité et la possibilité de faire beaucoup plus comme la Chine l’a fait. Et Abdourahmane Cissé explique que son pays ”est au travail” pour faire en sorte que l’ environnement des affaires soit le plus propice au développement de nos jeunes.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire