Ligue 1: soirée difficile pour le Camerounais Choupo-Moting à Paris


Eric-Maxim Choupo-Moting aurait pu être le héros du sacre du PSG en Ligue 1 contre Strasbourg dimanche 7 avril. L’attaquant camerounais avait ouvert le score au Parc des Princes, plaçant les siens sur la bonne voie. Mais son incroyable raté face au but en première période a participé à la contre-performance de son équipe (2-2). Et le joueur n’a pas échappé aux sifflets du public.

Arrivé libre à la fin de l’été 2018 après une saison à Stoke City, Eric Maxim Choupo-Moting s’est intégré au Paris Saint-Germain tant bien que mal : son inefficacité dans son rôle de doublure d’Edinson Cavani, de Neymar et de Kylian Mbappé a été contrebalancée par sa bonne humeur, son sourire, son envie de bien faire et les bons résultats du club jusqu’à récemment. Le public du Parc des Princes a même pris l’habitude de chanter son nom durant l’hiver.

Mais le fiasco en Ligue des champions contre Manchester United début mars a sérieusement douché ce beau tableau. Depuis, le Camerounais a moins de crédit auprès des fans, plus aussi tolérants envers son faible ratio de buts (26 matches, 2 réalisations avant ce PSG-Strasbourg). Eric Maxim Choupo-Moting a eu l’occasion de se rattraper en partie ce dimanche 7 avril.

Un but, puis l’un des ratés de l’année

Face à Strasbourg (31e journée de Ligue 1), l’entraîneur Thomas Tuchel, privé des blessés Cavani et Neymar, a décidé de laisser Mbappé sur le banc des remplaçants au coup d’envoi et de titulariser un duo offensif improbable avec Christopher Nkunku et donc Choupo-Moting. L’international des Lions indomptables n’a eu besoin que de 13 minutes pour donner raison à son coach : du plat du pied, il a ouvert le score sur une passe de Colin Dagba. A ce moment du match, le PSG était champion de France. Et c’était grâce à son n°17, revenu en un geste dans les bonnes grâces des supporters.

Mais Strasbourg s’est réveillé et le Cap-Verdien Nuno Da Costa a battu Gianluigi Buffon et égalisé (26e). Paris aurait pu reprendre l’avantage juste derrière. Nkunku a réussi à lober Matz Sels, le gardien alsacien. Choupo-Moting a suivi et n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Il aurait même pu ne pas intervenir et laisser le cuir passer la ligne de but seul.

Mais le Camerounais a hésité, se pensant peut-être hors -jeu, et a signé un raté mémorable qui fera le tour du monde. Au moment où le ballon allait franchir la ligne, il l’a arrêté du pied gauche… mais n’a pas pu conclure du pied droit. Emporté par son élan, l’avant-centre n’a pu se redresser et conclure. Le but du 2-1 lui tendait les bras, et il était peut-être plus difficile de se louper que de marquer. C’est pourtant ce qui s’est passé. Et peu après, Anthony Gonçalves a donné l’avantage au Racing (38e).

Le moment où le Camerounais Choupo-Moting a raté un but qui lui tendait les bras lors de PSG-Strasbourg.
© Benoît Tessier/Reuters

Le Parc ne chante plus son nom mais le siffle

Face à un Parc des Princes contrarié, Thomas Tuchel a vite réagi en envoyant Kylian Mbappé à l’échauffement à la pause. Lui-même très nerveux, le technicien allemand a été exclu par l’arbitre, M. Thomas Leonard, à la 58e minute. C’est donc des tribunes que Tuchel a assisté à la sortie d’Eric Maxim Choupo-Moting deux minutes plus tard. Le Camerounais a cédé sa place à Mbappé et a essuyé quelques sifflets.

C’est une soirée bien paradoxale pour lui. Il a failli être le héros du PSG, celui qui allait offrir le 8e titre de l’histoire du club. Son but l’a mis sur cette voie. Mais son énorme raté a participé à l’effondrement de cet espoir et au report du sacre de Parisiens contraints au match nul (2-2) pour la première fois chez eux en Ligue 1 cette saison. Et le rapport qu’Eric Maxim Choupo-Moting entretient avec le public se détériore peu à peu. La sympathie finit par s’effacer quand les résultats flanchent.



rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire