Abdelkader Bensalah désigné président par intérim malgré les manifestations



9 avril 2019 15:04

Le président du Conseil de la nation, Abdelkader
Bensalah, a été nommé ce mardi 9 avril président par intérim, pour 90
jours, a annoncé la télévision nationale algérienne.

Sept jours après la démission du président Abdelaziz Bouteflika, l’assemblée nationale a désigné le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, comme président par intérim conformément à la Constitution. Il a la responsabilité de conduire l’Algérie aux élections dans 90 jours.

Dans les rues de l’Algérie
les manifestations se poursuivent. Le peuple demande le départ de tout le système
Bouteflika. La population n’en veut plus de tous ces sexagénaires qui occupent les
grands postes de responsabilité de l’administration algérienne. Mais cette
décision est conforme à ce que prévoit la Constitution mais va à l’encontre de
ce que réclament les Algériens, qui continuent à manifester massivement pour
réclamer le départ de l’ensemble du « système » Bouteflika,
dont Bensalah est issu.

Les manifestants n’en
veulent pas du système Bouteflika et exigent que soient exclus du processus de
transition les hommes-clés du « système ». Un trio a été
particulièrement visé : Abdelkader Bensalah, Tayeb Belaïz (le président du
Conseil constitutionnel) et Noureddine Bedoui (le premier ministre). Avec la
désignation de l’un de ces hommes-clés, c’est le système Bouteflika qui reste
en exercice.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire