Dr Faya Millimono : « Si nous acceptons un 3ème mandat dans ce pays… » | Africa Guinee


CONAKRY-Le leader du Bloc Libéral (BL) fléchira-t-il après son inculpation par la justice guinéenne ? Accusé d’attroupement interdit et trouble à l’ordre public et soumis à un contrôle judicaire, Dr Faya Milimono assure que son  inculpation renforcera davantage sa détermination. Il invite les partis de l’opposition membres du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) à être cohérents. 

« Notre moral est au beau fixe. Nous pensons que rien à ce stade ne peut avoir un impact sur notre détermination à poursuivre le combat pour une société démocratique et un Etat de droit. Cela ne va pas entamer mon engagement, d’ailleurs ça va renforcer mon engagement pour ce combat-là parce que s’il y a des gens qui pensent qu’en essayant simplement d’arrêter quelqu’un, ils peuvent entamer sa détermination à poursuivre le combat, ceux-là sont en train de se tromper royalement », a réagi Dr Faya Milimono. 

Le 05 avril dernier, l’opposant a été arrêté aux abords du palais du peuple avec une dizaine de ses militants alors qu’ils protestaient contre la prolongation du mandat des députés.  72 heures après il a été inculpé puis placé sous contrôle judiciaire. Ses pairs de l’opposition qui continuent de siéger au parlement malgré l’expiration de leur mandat ont eu des réactions plutôt mitigées suite à son arrestation. Mais l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2015 précise. 

 «Le combat que le BL mène, il ne le mène pas pour les collègues de l’opposition, il le mène pour le peuple de Guinée. Et nous apprécions plutôt tout le soutien que nous obtenons de tous les guinéens de toute origine confondue. Il y a des collègues de l’opposition qui également témoignent leur solidarité au Bloc Libéral notamment tous les partis de la CPR. Il y a d’autres partis politiques qui sont là, Maître Kabèlè est le chef de l’équipe des avocats qui défendent mon dossier, il y a aussi la GeCi dont la délégation a passé beaucoup de temps hier (lundi 8 avril 2019 ndlr) avec nous. Il y a beaucoup d’autres leaders, d’autres partis politiques qui témoignent leur soutien au Bloc Libéral », a-t-il martelé, ajoutant que le combat doit continuer. 

« Nous ne devons pas accepter un 3èmemandat dans ce pays sinon nous irons une seconde fois en faillite, et si nous allons une seconde fois en faillite, nous compterons encore des centaines des morts. Cette fois nous ne reculerons pour aucune raison et donc le peuple de Guinée doit comprendre cela. Il est important que le peuple de Guinée interpelle tous ceux des partis politiques qui ont aujourd’hui des députés à l’Assemblée Nationale pour leur dire que le mandat des députés est de 5 ans, ce mandat-là est expiré, et donc il n’y a aucune raison qu’ils continuent à siéger. Pour les partis politiques qui sont membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), il faut être cohérent, la cohérence c’est de n’est pas dire que nous défendons la Constitution quand vous contribuez à banaliser cette Constitution en allant siéger alors que vous n’avez plus aucune légitimité », a conclu Dr Faya Milimono.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 666 134 023





africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire