Carama canalisé, Buterere devient victime – IWACU


Après la canalisation de la rivière Gasenyi, les eaux se déversent à Buterere dans la rivière Kinyankonge. Débordée, elles envahissent des maisons environnantes du quartier Mugaruro. Certaines maisons et églises se sont déjà écroulées. Les habitants  sont dans la désolation.

Mercredi 10 avril. Zone Buterere au quartier Mugaruro. A 10h, l’endroit est calme. Des flaques d’eaux s’observent devant des maisons. La plupart des bâtiments sont construites en briques adobes. Elles sont en piteux état. Une succursale  catholique est au bord de l’effondrement. Une mare longe le périmètre de ce bâtiment. A presque 40 mètres, une église protestante, dénommée ERABU s’est déjà écroulée.

Sur le pont Kinyankonge, une allée allant vers Buterere et Carama est difficilement praticable. Zainabu Baricako, habitante de ce quartier, témoigne qu’ils mènent une vie «infernale ».

Elle craint des maladies des mains sales. En plus des eaux stagnantes, le dépotoir se trouve dans cette zone de Buterere. Elle demande à l’Etat d’élargir la  rivière Kinyankonge  afin d’évacuer ces eaux qui les menacent.

«Pour le moment, les nuages augurent le malheur », fait savoir Barthélemy Nyabenda. Il est en train de démonter la toiture de l’église effondrée en février dernier, une messe en cours. Quatre personnes ont été blessées : «Deux d’entre elles sont en état critique. Elles ont quitté l’hôpital à cause du manque des moyens pour les soins», se désole-t-il. Il appelle à l’aide du gouvernement pour éviter d’autres victimes.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire