Alpha Condé-Macky Sall : la bourde de trop ? | Africa Guinee


CONAKRY-Faut-il craindre une brouille diplomatique entre Conakry et Dakar ? Rien n’est moins sûr ! Un incident anodin venu de la présidence sénégalaise risque de détériorer les relations diplomatiques entre la Guinée et le Sénégal.

Comment en est-on arrivé là ?

Selon la presse Sénégalaise, une personne au standard de la présidence de la République du Sénégal, voulant joindre l’opposant  guinéen Cellou Dalein Diallo, a plutôt composé le numéro personnel du Président  Alpha Condé. Il n’en fallait pas pour mettre le dirigeant guinéen en colère. Et pour qui connait les relations difficiles qu’entretiennent Alpha Condé et son principal opposant Cellou Dalein Diallo ces derniers temps, ne s’étonnera guère de la réaction peu diplomatique du numéro un guinéen.

En effet le chef de l’Exécutif guinéen a trouvé intolérable cette gaffe. D’autant plus que  le standardiste l’a appelé sur le numéro de son portable personnel dont seulement un cercle très restreint de Chef d’Etat, d’amis et de proches collaborateurs détient. Alpha Condé n’a pas manqué de le signifier  à son homologue Sénégalais Maky Sall qu’il a aussitôt appelé après l’incident.

Cette bourde est apparue aux yeux du locataire de Skhoutouréya comme le signe évident d’une certaine connivence entre le leader de l’Ufdg et les autorités sénégalaises. Selon les mêmes sources, le président Condé a trouvé outrageant voire inacceptable que son numéro de téléphone privé se retrouve à la disposition d’un fonctionnaire du standard de la Présidence du Sénégal. Une manière de vouloir le minimiser, selon lui.

Un air du déjà-vu ?

Il faut dire que cet incident n’est pas le premier du genre entre Alpha Condé et Macky Sall. Lorsque la Guinée a été frappée par l’épidémie de virus Ebola entre fin 2013 et début 2015, le dirigeant guinéen a mal digéré la fermeture des frontières par le Sénégal. Les deux Chefs d’Etat ont également eu des divergences notoires sur la résolution de la crise gambienne et bissau-guinéenne. A propos de la Gambie, la crise s’est soldée grâce au concours d’Apha Condé, par le départ sans effusion de sang  de Yaya Djammey au pouvoir qu’il a voulu confisqué alors que Macky Sall n’excluait pas l’option militaire.

Focus Africaguinee.com

 





africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire