Célébration jumelée ce 17 avril de la journée internationale et nationale de la femme sous le thème «les violences faites aux femmes»


La ministre de la décennie de la Femme Estelle Ondo ©  Gabonactu.com

Libreville, 16 avril (Gabonactu.com) – La ministre de la Famille, en charge de la promotion de la femme et du genre, de la décennie de la femme et de l’égalité des chances, Estelle Ondo a prononcé mardi son discours circonstanciel relatif à la célébration jumelée de la Journée Internationale et nationale de la femme ce 17 avril sous le thème principal« les violences faites aux femmes »

« Comme vous le savez, la célébration des journées réservées à la femme constitue des opportunités pour le département dont j’ai la charge, de mener des actions de sensibilisation et d’information, en vue d’impliquer un grand nombre de femmes dans le processus de développement durable, conformément aux recommandations de monsieur le Président de la République, Chef de L’Etat, Son Excellence Ali Bongo Ondimba. C’est aussi l’occasion pour le Gouvernement d’honorer la femme gabonaise quelle que soit sa situation sociale, son statut, à travers des activités qui prennent en compte les défis et les contraintes qu’elle rencontre », a déclaré Estelle Ondo durant la cérémonie de lancement des actvités y relatives par le premier ministre Julien Nkoghé Bekalé.

Les sous-thèmes nationaux retenus et qui feront l’objet des conférences/débats sont : pour ce qui concerne la Journée Internationale : « la perception de Soi, croyances et attitudes : le plafond de verre de la femme » ; et pour la Journée Nationale : « l’usage de la technologie moderne pour dynamiser l’autonomisation et la Promotion de l’Entrepreneuriat des femmes vulnérables : Pour une Egalité des Chances ».

Selon la ministre, le choix de ces thèmes a été fait pour interpeller, à une prise de conscience fondamentale les femmes elles-mêmes, afin de ressortir les causes profondes qui entravent l’évolution de celles-ci dans tous les domaines de la vie sociale, économique et politique.

C’est dans cette optique que les intervenants entretiendront en ces jours le femme sur le « cadre juridique de l’égalité homme/femme au Gabon. Quel bilan ? »

« L’usage de la technologie moderne pour dynamiser l’autonomisation et la Promotion de l’Entrepreneuriat des femmes vulnérables : Pour une Egalité des Chances »

« Les déterminants sociaux et sociétaux qui conditionnent les attitudes et réactions des femmes et pouvant expliquer les inégalités dont elles sont victimes » ; et enfin,« Etre une femme aujourd’hui, handicap originel ou choix personnel ? ».

Pendant ces journées elles auront aussi à vulgariser la brochure : « Je suis une femme, je connais mes droits » ainsi que la Stratégie Nationale de lutte contre les Violences Basées sur le Genre(VBG).

Elles encourageront également la création et le financement de trente (30) petites activités génératrices de revenus de femmes vulnérables et le renforcement des capacités des femmes en leur offrant une formation en transformation des produits alimentaires.

Et pour témoigner du savoir-faire de la femme gabonaise, une foire exposition-vente, sur deux jours est ouverte.

Rappelons que la Journée Internationale de la femme a été instaurée par Les Nations Unies pour donner un sens à la protestation des femmes qui revendiquaient l’amélioration de leurs conditions de travail et de leurs droits fondamentaux le 08 mars 1857.

Quant à la Journée Nationale de la Femme, célébrée le 17 avril de chaque année depuis son institutionnalisation en 1998, elle a pour objectif de promouvoir les droits socio-économiques de la femme.

Eudes Rinaldy





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire