Au sommaire de l’édition du Mardi 16 avril 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’ – IWACU


• Une personne du nom de Didace Nsanze a été tuée à bout portant par un policier dans la soirée de ce mardi sur la colline Rugajo, de la commune de Mugina en province de Cibitoke. Les informations en provenance des administratifs parlent d’une altercation entre la victime et le policier qui a dégénéré. Jovith Bayavuge, l’administrateur de la commune Mugina indique que le policier a été arrêté sur le champ et dans les mains de la justice. Il va être jugé dans une procédure de flagrance.

• Le mardi, le monde célèbre la journée mondiale de lutte contre l’esclavage des enfants. La fédération des associations qui militent pour les droits des enfants indique que ce jour arrive au moment où l’esclavage des enfants est une réalité au Burundi. Ferdinand Simbaruhije le secrétaire de cette fédération indique du début 2018 à fin 2019, plus de 450 enfants ont été emmenés à l’étranger pour être livrés à esclavage. Il demande qu’une attention particulière pour lutter contre ce fléau.

• Ils sont cinq membres du bureau de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme à avoir juré indépendance et impartialité leur mandat. C’était ce mardi devant le président de la République et le parlement à l’Hémicycle de Kigobe. Il s’agit de Sixte Vigny Nimuraba, président de la CNIDH ; Consolate Habimana, vice-présidente ; Anatole Bacanamwo, secrétaire ; Jacques Nshimirimana, membre du bureau ; Janvière Hatungimana, membre du bureau. Tous promettent de se consacrer entièrement à la promotion des droits de l’Homme.
Le mandat de ces commissaires de la CNIDH est de quatre ans renouvelables une fois. Et le renouvellement se fait trente jours avant son expiration.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire