Environ « 130 militants » du parti CNL arrêtés dans un mois – IWACU


Depuis le lancement officiel des activités du parti d’Agathon Rwasa, le 10 mars dernier, à peu près 130 partisans de ce parti ont été arrêtés et torturés. Certains d’entre eux ont été tués, emprisonnés ou libérés. Le porte-parole du parti CNL par a.i, Aimé Magera, l’affirme au lendemain de l’arrestation de six membres du CNL dans la province Muramvya mercredi 17 avril.

M. Magera déplore que les militants du CNL ne cessent d’être arrêtés et torturés presque partout dans le pays. « C’est un plan bien préparé par le pouvoir. » Il pointe du doigt les « Imbonerakure » qui arrêtent et torturent ces militants d’Agathon Rwasa.

« L’Etat devrait se rappeler que le Burundi est un pays multipartisme. Chaque parti a ses militants. » Selon lui, le parti au pouvoir devrait laisser les partis de l’opposition travailler en toute liberté comme lui. «Le parti CNDD-FDD veut s’accaparer tout le pouvoir politique. »

Aimé Magera souligne que le parti CNL tiendra une assemblée extraordinaire, ce samedi 20 avril, pour désigner solennellement ses représentants provinciaux, communaux et collinaires. « Ce prétexte non fondé que le CNL n’a pas de représentants n’aura plus raison d’être. » Il



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire