Divers


Détenu

L’administration de la prison locale de Tétouan a indiqué que le prisonnier « A.B » s’est suicidé en utilisant une bande de tissu, qu’il a nouée autour de son cou et accrochée à la fenêtre de ventilation du lieu d’aisance de la chambre où il est admis. Dans un communiqué, la direction de la prison a précisé que le suicide a été découvert vers 05H30 de ce matin, par l’un des pensionnaires logeant dans la même chambre, au moment où il a voulu utiliser les toilettes. L’individu a été initialement condamné à une peine de 2 ans de prison pour possession, trafic et consommation de drogue et stupéfiants, d’après le communiqué. La famille du défunt a été informée de son suicide, ainsi que les autorités judiciaires compétentes conformément aux dispositions de la loi en vigueur, et ce pour enquêter à ce sujet, a ajouté la même source.
 
Arrestation

Le service préfectoral de la police judiciaire de la ville d’Oujda a arrêté un ressortissant algérien de 47 ans, qui faisait l’objet d’un mandat d’extradition émis par les autorités judiciaires de son pays, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Le mis en cause est soupçonné de liens avec un réseau criminel s’activant dans le trafic de drogues et de psychotropes, ajoute la DGSN dans un communiqué, précisant que cette opération s’inscrit dans le cadre des relations de coopération internationale en matière sécuritaire. Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent avant de le présenter à l’autorité compétente pour l’examen de la demande de son extradition formulée par les autorités judiciaires algériennes, souligne la DGSN.
L’opération de pointage et les procédures de l’enquête menée sur cette affaire ont révélé que le mis en cause était impliqué dans un réseau criminel démantelé à Oujda en 2018 qui s’activait dans la falsification des documents d’identité et des passeports au profit de ressortissants algériens pour leur faciliter l’obtention de la nationalité marocaine, rappelle la même source.

Bazar de
bienfaisance

Les ambassadrices des pays du monde arabe accréditées au Maroc ont organisé, mercredi à Rabat, un bazar de bienfaisance dont les fonds collectés devront profiter aux enfants atteints de cancer à l’Hôpital des enfants Ibn Sina de la capitale.
Organisé par le groupe arabe du Cercle diplomatique au Maroc à la résidence de l’ambassadeur du Koweït, le bazar constitue un moyen important pour soutenir les ONG marocaines œuvrant dans les domaines de l’éducation, de la santé et du développement des capacités des femmes en milieu rural.
A cette occasion, la chargée de collecte des fonds et épouse de l’ambassadeur du Koweït au Maroc, Nawal Al Jeri, a indiqué que les fonds collectés lors de cette cérémonie caritative seront reversés à l’hôpital des enfants Ibn Sina et permettront notamment de fournir du matériel médical à cet établissement. Le Maroc a toujours œuvré dans le sens de promouvoir les actes de bienfaisance et de charité, a-t-elle indiqué.
Les femmes des chefs de missions diplomatiques se rassemblent autour d’un idéal commun : aider les plus vulnérables et les plus démunis tout en cultivant les valeurs de fraternité, de solidarité et de générosité dans un climat de compréhension mutuelle et de respect entre les cultures et les religions, a-t-elle ajouté.
Fondé il y a une trentaine d’années, le Cercle diplomatique organise de multiples manifestations sociales et culturelles comme des conférences, des expositions, des spectacles, des visites sur des sites de projets sociaux, la course « 10 km pour la paix » et un grand bazar international annuel.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire