Hadj 2019 : Des citoyens expriment de vives inquiétudes… | Africa Guinee


CONAKRY-Face à la hausse du tarif du  Hadj 2019, certains citoyens et candidats au pèlerinage ont exprimé de vives inquiétudes. Ils dénoncent un coût exorbitant estimé à 43 millions de francs guinéens.

Le 15 avril 2019, à travers un communiqué le Secrétariat Général des Affaires Religieuses a informé les candidats au pèlerinage à la Mecque que le tarif du Hadj 2019 est fixé à 43.000.000 de francs guinéens. Conformément à l’exigence des autorités saoudiennes, les personnes ayant déjà effectuées le pèlerinage dans les 5 dernières années et désireuses de faire le Hadj 2019 sont soumises à un coût additionnel équivalent à 2000 rials, soit  5 140 000 francs guinéens.

Rencontrée à Coleah, une mère de famille exprime des craintes. « Tout musulman a le souhait d’aller à la Mecque avant de mourir mais le prix  est trop. Un pauvre citoyen ne peut pas aller à la Mecque avec un tel coût.  Si tu penses à manger, penseras-tu à aller à la Mecque ? Le gouvernement doit diminuer  le prix du Hadj  pour les fidèles  musulmans  à cause de Dieu, parce que tout le monde veut aller. Cette année je veux aller à la Mecque, mes enfants veulent m’aider mais les frais sont chers. Comment on va faire ? Qui peut gagner cela aujourd’hui, surtout nous, on a détruit nos maisons  à Kaporo-rails. C’est des problèmes », a déploré Rouguiata Barry.

Même avis chez Mamadouba Keita  résident à Lansébougni. Il interpelle l’Etat guinéen pour la diminution du tarif du Hadj.

« Le prix n’est pas raisonnable. Cela fait combien d’années la Guinée participe au pèlerinage ? Les autorités saoudiennes n’ont jamais augmenté le prix. Est-ce que c’est cette année qu’elles vont augmenter ?  Je ne suis pas convaincu. Nous sommes en Guinée, on ne peut pas se mentir ici. On connait tous les guinéens. La conjoncture actuelle, la population pleure pour le problème d’argent, pour le problème de travail. Donc s’il y a une telle augmentation, nous les citoyens on peut dire que c’est exorbitant. Beaucoup de  vieux et de vieilles, c’est leurs  fils qui se débrouillent pour chercher l’argent pour les envoyer à la Mecque. L’Etat n’a qu’à tout faire pour diminuer le tarif du Hadj », lance -t-il.

M. Tafsir Diallo père de famille dénonce également le prix qui selon lui est exorbitant. « Ce n’est pas n’importe qui qui peut avoir 43 millions de francs guinéens. Si cette année encore le coût a augmenté, ça sera difficile. Le gouvernement doit réduire le prix pour aider la population. C’est une question de religion ils n’ont qu’à nous aider », invite Mamadou Tafsir Diallo. 

Dans le cadre de l’organisation  du pèlerinage 2019 aux lieux saints de l’islam, les inscriptions ont débuté ce mercredi 17 avril 2019 et prendront fin le 24 juin prochain. 

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14





africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire