Présidentielle de 2020: la « botte secrète » de Bah Oury… | Africa Guinee


CONAKRY-Pour concrétiser son ambition d’être candidat à l’élection présidentielle de 2020, Bah Oury doit impérativement résoudre une équation. Car jusque-là,  l’opposant dirige un mouvement politique dénommé le Renouveau qui est disqualifié d’office aux élections nationales.

Contrairement aux élections locales où les candidatures indépendantes sont permises, les lois guinéennes indiquent que pour être candidat aux élections nationales (présidentielles et législatives), il faut être porté par un parti politique agréé et remplir toutes les conditions. Mais que jusque-là Bah Oury ne dirige pas un parti politique.

Justement pour être dans les règles, l’ancien numéro  2  de l’UFDG a un plan B. L’opposant privilégie deux options. A savoir : reconquérir la tête de l’UFDG ou trouver un autre parti politique.  

« Aujourd’hui plus que jamais, je suis fortement déterminé à aller jusqu’au bout avec l’aide de Dieu. Je suis décidé parce qu’il y va de l’avenir de notre pays.  D’ici là, je serai à la tête d’un parti politique. L’option que je mets en priorité, c’est l’UFDG, si tel n’est pas le cas, il y aura d’autres alternatives qui me permettront d’être candidat dans le cadre de la loi en vigueur. C’est-à-dire être à la tête d’un parti politique ou être présenté par un parti politique ou une coalition de partis politiques », a révélé Bah Oury.

La présidentielle de 2020 s’annonce ouverte. Outre les candidats traditionnels, de nouvelles figures annoncent leur intention de briguer la magistrature suprême du pays. Mais une  inconnue demeure pour l’instant. L’avenir d’Alpha Condé qui n’a pas clarifié si oui ou non, il va se présenter.

Africaguinee.com





africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire