Retour sur la carrière de Japhet N’Doram


Grand footballeur
tchadien du milieu des années 1980 et de la fin des années 1990, Japhet N’Doram
est un milieu offensif polyvalent pouvant jouer aussi sur le front de
l’attaque. Il a fait une grande partie de sa carrière chez les Canaris de
Football Club de Nantes, d’où son surnom de ‘’Sorcier de la Beaujoire’’. Né à
N’Djaména dans la capitale tchadienne un 
27 février, Japhet poursuit aujourd’hui sa carrière en tant
qu’entraineur. Suite à de nombreuses blessures, il a dû mettre fin à sa
carrière en 1998. Retour sur la carrière de ce monument du football africain à
qui tout marchait comme expert qui joue à la roulette.

Ses débuts en Afrique

Avant de rejoindre l’occident, la France notamment, Japhet N’Doram a fait ses premiers pas au football en Afrique. Après son parcours junior, Japhet va débuter sa carrière véritablement avec Tourbillon Football Club de N’Djaména au Tchad. Ce club sera le seul qu’il connaitra dans son pays natal. Entre 1985 et 1988, il sera l’un des atouts majeurs de sa formation dans le secteur offensif. Avec Tourbillon FC, il sera champion en 1987 et vainqueur de la coupe de Tchad à deux reprises. Ses belles performances vont lui valoir l’intérêt de l’un des grands clubs Camerounais, le Tonnerre de Yaoundé, un club qu’il rejoindra en 1989. Arrivé à Tonnerre, il ne tardera pas marquer les esprits. Il gagne rapidement sa place et devient l’un des meilleurs éléments du club Camerounais. Il enfile but sur but et aide le club à remporter la coupe du Cameroun en 1989. Vu son talent, un départ pour l’hexagone n’était qu’une question de temps. Plusieurs clubs Européens vont se la lancer à la trousse de ce génie venu du Tchad. Mais il optera finalement pour la France. C’est le début d’une longue seconde carrière qui commence pour le natif de N’Djaména.

A la découverte de la France

En 1990, alors qu’il était âgé de 24 ans, le jeune Japhet découvrira la première Division Française. Pour un premier contrat dans le pays de François Mitterrand, il choisit le Football Club de Nantes. Physique, technique et polyvalent, à l’instar de ses passages antérieurs dans ses premiers clubs en Afrique, il ne va pas tarder à prouver que le club n’avait pas tort d’investir sur lui. Au Cours de cette année, il a été la seule recrue non Européenne du club. Doté d’une très bonne vision de jeu et d’un sens inné d’orientation, il fera ses débuts sous les couleurs des jaunes le 22 septembre 1990 contre Saint Etienne à l’occasion de la 10ème journée, ce qui faisait le 61ème duel entre les deux formations dans leur histoire. La rencontre sera remportée 2-1 au Stade de la Beaujoire. Après ce début, N’Doram ne cessera plus d’enchainer de belles prestations, en dépit des graves blessures qui vont entacher sa régularité. Au total, il fera 7 saisons avec le FC Nantes, soit son plus long sejour au sein d’un club depuis qu’il est devenu professionnel. FCN et N’Doram, c’est une histoire d’amour.

Il sera l’auteur de 2000ème but des Canaris en Première Division Française contre Lille. Son but a été d’ailleurs le seul de la partie. Dans un article publié par Emmanuel Bonzo sur le site Foot sur 7, il est revenu sur ce but. C’était à l’occasion de la veille du 2500ème but. ‘’C’est un but sur pénalty que je ne voulais pas spécialement tirer, mais Jocelyn Gouvennec m’a demandé de le faire, et j’ai marqué. Ça fait partie de l’histoire, mais c’est plutôt anecdotique en ce qui me concerne’’. La saison 1994-1995 sera une saison fantastique pour lui et pour le club. Ils vont se battre sur plusieurs fronts à la fois et finissent par remporter le titre de champion de France. L’un de ses exploits sera le but victorieux (3-2) contre la Juventus en Champions League. Après 7 saisons passées au FCN, Japhet rejoindra l’AS Monaco en 1997. Il ne fera qu’une saison dans le club de la principauté. Une autre blessure lui fera raccrocher définitivement les crampons en 1998.

Palmarès

Japhet N’Doram a
commencé tôt par engranger des trophées. Déjà à 14 ans, il sera vainqueur de la
Coupe de l’Espérance Tchadienne en 1980. En 1987, il va remporter avec
Tourbillon FC le titre de champion de Tchad, puis deux fois de suite (1987,
1988) la coupe de Tchad avec la même formation. Dans le pays de Roger Milla, il
remportera la Coupe du Cameroun avec le Tonnerre de Yaoundé en 1989 avant de
s’envoler pour la France en 1990. Il sera aussi champion avec le FCN en 1995 et
vainqueur du trophée des champions avec l’ASM en 1997.

En sélection tchadienne,
il compte 36 capes et a marqué 13 buts. Aujourd’hui, Japhet s’est reconverti en
entraineur et encadre la grande équipe de ES Haute-Goulaine en France depuis
2015





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire