Divers


Les enfants de la lune
Les enfants de la lune ont été mis à l’honneur, le week-end dernier, à Casablanca, dans une action de solidarité avec les personnes atteintes de cette maladie rare et leurs familles.
A l’initiative de « Skulls of Sahara MC », un club de passionnés de moto, le programme de cette manifestation, accueillie par le centre culturel de l’Uzine, a comporté des ateliers de dessin, de peinture et de théâtre, entre autres. Au cours de ces journées, tenues au profit de l’Association de solidarité avec les enfants de la lune et avec le soutien de l’Alliance des maladies rares au Maroc (AMRM), des médecins ont animé une conférence-débat destinée à informer et sensibiliser les parents des enfants atteints du xeroderma pigmentosum (XP). Les personnes frappées de cette maladie et leurs familles ont pu vivre des moments inoubliables avec les concerts donnés par le rappeur Dizzy Dros, la coqueluche du jeune public, le groupe Betweenatna ou encore Hoba Hoba Spirit, précurseur de la fusion au Maroc.
Le XP, une maladie héréditaire, provoque une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets du soleil et interdit aux personnes atteintes toute exposition au soleil. En l’absence de protection totale, ils sont exposés à des cancers cutanés et des dommages oculaires graves qui nécessitent de nombreuses opérations chirurgicales. Ces malades ne peuvent se déplacer sans danger que la nuit et le coût d’une prise en charge efficace est très élevé. A titre d’exemple, un masque de protection ventilé pour le visage coûte 17.000 dirhams, selon les explications fournies par l’Association et l’AMRM.

Trafic de drogue
Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), est parvenu, lundi et mardi, grâce à une bonne exploitation des informations précises fournies par les services de la DGST et suite aux opérations de suivi et de surveillance, à avorter une opération de trafic de drogue et à arrêter le chef du réseau et six suspects, au niveau de l’avenue « Ambassadeur Ben Aicha » à Casablanca .
Le BCIJ a ainsi saisi une importante quantité de chira estimée à environ 7 tonnes, qui était chargée à bord d’un camion de transport de marchandises et de deux voitures utilitaires, indique un communiqué du Bureau central, soulignant que cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts de lutte contre le crime organisé notamment le trafic international de drogue et les effets néfastes de ce fléau sur la société. Le communiqué fait état de la saisie également d’une somme d’argent estimée à 204.630 DH, notant que les premières constatations ont révélé que l’emballage de la drogue de manière à garantir son étanchéité démontre que la drogue était destinée au trafic par voie maritime et que l’existence de 8 marques distinctives sur la cargaison saisie renvoie à l’implication de plusieurs trafiquants dans cette opération.
Les investigations se poursuivent sous la supervision du parquet compétent afin de démanteler ce réseau criminel, d’identifier les autres complices dans ce trafic et de déterminer ses ramifications au Maroc et ses liens éventuels avec des réseaux criminels internationaux, souligne le communiqué.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire