Attentat contre une église au Burkina-Faso : cinq morts dont le Pasteur


Cinq morts, dont le Pasteur, et deux personnes sont portées disparu après l’attaque d’une église dans le nord du Burkina-Faso. Les Assaillants se sont enfuis vers le Mali voisin.

Des sources de sécurité locales ont annoncé ce lundi que des assaillants armés avaient tué plusieurs fidèles et le pasteur lors d’une attaque dans une église au Burkina Faso dimanche dans la petite ville du nord de Silgadji, près de Djibo, capitale de la province de Soum. Les victimes seraient le pasteur Pierre Ouedraogo, deux de ses fils et deux autres fidèles. Deux autres personnes sont portées disparues.

« Des individus armés non identifiés ont attaqué l’église protestante de Silgadji, tuant quatre membres de la congrégation et le pasteur principal« , a déclaré une source de sécurité à l’agence de presse AFP. Les fidèles ont été visés par des tirs à la sortie du service, les assaillants ont ensuite pris la fuite vers le nord et la frontière voisine avec le Mali.

C’est la première fois qu’une église est prise pour cible dans ce pays d’Afrique subsaharienne où vit une importante minorité chrétienne représentant plus de 20% des habitants.

Le Burkina Faso est la cible d’attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières imputables à plusieurs groupes, notamment le groupe Ansarul Islam, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) et ceux ayant des liens avec l’État islamique d’Irak et du Levant (EIIL ou ISIS) précise Al Jazeera.

Lire aussi : La dégradation de la sécurité au Burkina Faso risque de déstabiliser le Ghana, le Togo et le Bénin

Les attaques ont commencé dans le nord du pays avant de viser la capitale Ouagadougou et d’autres régions, notamment l’est du pays. Les violences intercommunautaires et les attaques de groupes armés ont contraint des dizaines de milliers de personnes à quitter leur domicile au cours des derniers mois et ont fait plus de 300 morts ces dernières années.



Afrik

A lire aussi

Laisser un commentaire