Les bonnes performances de la Société Générale Côte d’Ivoire en 2018


C’est à l’image du Produit Net Bancaire réalisé qui, au titre de l’année 2018, ressort à 128 milliards de FCFA enregistrant une croissance de +13% par rapport à l’exercice 2017.

Le communiqué parvenu à la rédaction du journal de l’Economie Malienne (lejecom.com) et qui donne l’information, confie que cette croissance est principalement tirée par la hausse de la marge nette d’intérêt (+15%) en lien avec la croissance du portefeuille d’encours de la banque sur l’exercice (+14% d’encours de crédit).

Sur la période, ajoute le communiqué, les commissions ont connu une croissance dynamique (+12%) soutenue par les activités de financements structurés et de change.

Ainsi, renforçant toujours plus sa solvabilité, indique la même source, la Société Générale Côte d’Ivoire entend poursuivre son plan de développement en délivrant une croissance durable de sa performance.

Selon la même source, la banque prévoit par ailleurs pour les années à venir de revenir progressivement à un taux de distribution jusqu’à présent observé.

Une augmentation de 14% sur le Résultat Brut d’Exploitation
La belle odyssée de la Société Générale de Côte d’Ivoire en 2018 est également noté sur son Résultat Brut d’Exploitation qui augmente de +14% passant de 56 milliards de FCFA à 63 milliards de FCFA.

Ceci, lit-on dans le communiqué, du fait de la hausse du PNB et de la poursuite des investissements notamment dans la digitalisation de son offre produit et son maillage géographique.

Le document renseigne que le coefficient d’exploitation s’établit ainsi à 50% pour l’exercice 2018.

Au terme de l’exercice 2018, poursuit-il, la Société Générale Côte d’Ivoire affiche un Résultat Net de 42 milliards de FCFA en hausse de +5%, marqué notamment par les provisions constituées sur le secteur cacao.

Dans ce cadre, confie la même source, il sera proposé à l’Assemblée Générale des actionnaires, au titre de l’année 2018, la distribution d’un dividende de 225 FCFA par action, soit un total de 7 milliards de FCFA (contre 645 FCFA de dividende par action au titre de l’année 2017).

Une baisse du dividende par action justifiée
Selon le communiqué de presse relatif à l’exercice 2018 de la Société Générale de Côte d’Ivoire, cette décision de baisser le niveau de distribution du résultat (et ainsi le dividende par action) malgré la bonne performance de SG CI résulte des certains points.

Il s’agit entre autres de l’entrée en vigueur du nouveau Plan de Compte Bancaire qui a entrainé la comptabilisation sur l’exercice 2018 d’un ajustement des fonds propres de l’entité de -7 milliards de FCFA (au titre du provisionnement des créances douteuses et litigieuses).

A cela s’ajoute un ajustement relatif à la décision du régulateur de rehausser ses exigences prudentielles portant à 9,5% le seuil de ratio global de solvabilité des établissements bancaires (vs 8,6% pour l’exercice précédent).

D’après le document, ce mouvement se poursuivra jusqu’en 2022 où le ratio sera alors porté à 11,5%.

Dans ce contexte, poursuit-il, la SG CI a décidé d’anticiper le renforcement de sa solvabilité en intégrant dès cette année une partie importante de son résultat aux fonds propres.

Anfin, SG Côte d’Ivoire réaffirme la volonté de s’inscrire dans le développement de la Côte d’Ivoire ce qui se traduira par la poursuite de la forte croissance de ses encours de crédit.

A l’en croire, la banque souhaite dans ce contexte renforcer sa structure de fonds propres afin de favoriser ce développement.

Ainsi, renforçant toujours plus sa solvabilité, Société Générale Côte d’Ivoire entend poursuivre son plan de développement en délivrant une croissance durable de sa performance, renseigne le communiqué.

Et d’ajouter que la banque prévoit par ailleurs pour les années à venir de revenir progressivement à un taux de distribution jusqu’à présent observé.
Mariame DIALO



leje

A lire aussi

Laisser un commentaire