Divers


Centre
d’immatriculation

Le nouveau centre d’immatriculation des voitures mis en place à Casablanca-Sud constitue un nouveau jalon visant l’amélioration des services offerts par le ministère du Transport, a affirmé, lundi à Casablanca, le ministre délégué chargé du Transport, Najib Boulife. Ce nouveau centre s’inscrit dans le cadre de la mise en application des Hautes orientations Royales visant à améliorer la qualité des services offerts aux citoyens, a-t-il déclaré à la presse, précisant que ces établissements accueillent annuellement 3,3 millions de personnes.
M. Boulif a également fait observer que le nouveau centre répond aux différentes normes adoptées au niveau international et traitera 25% du flux général. Il permettra également d’améliorer les conditions de travail des employés, qui contribueront à optimiser les services offerts aux citoyens, et octroie annuellement 25.000 permis de conduite et 70.000 cartes grises.
Pour sa part, le directeur du centre, Hassan Diyal a estimé que la modernisation des équipements est  »un pas positif » qui contribuera à faciliter l’accès des citoyens aux services et améliorer les conditions de travail des employés, soulignant que ce nouveau centre est un modèle au niveau national.
Les services offerts par le centre couvrent les préfecture d’arrondissements Hay Hassani, Al-Fida-Derb Sultan et Ain Chock ainsi que la province de Nouaceur.

Personnes à
mobilité réduite

Une course sur route dédiée aux personnes à mobilité réduite, ainsi qu’aux amateurs d’athlétisme, a été organisée dimanche à Fès, à l’initiative du club HELP4LIFE. Cet évènement, initié en partenariat avec le champion d’athlétisme Abderrahim Bouramdane, a vu la programmation d’une course à pied de 3km destinée aux personnes à mobilité réduite et d’une course de 10 km pour le grand public.
Cette manifestation, organisée avec le concours de la commune de Fès, vise à promouvoir les activités sportives dans la capitale spirituelle et contribuer à l’intégration sociale, culturelle et sportive des personnes en situation de handicap, a déclaré à cette occasion, Ghita Filali, présidente du club HELP4LIFE.
Il s’agit aussi de stimuler l’esprit de compétition entre les participants, dont des étudiants, et diffuser les valeurs d’amitié et d’entraide, a-t-elle ajouté.
Le club HELP4LIFE avait vu le jour en 2015 au sein de l’Institut des hautes études en management HEM-Fès, dans le but de contribuer au développement local, à travers une série d’actions à caractère social, culturel et sportif.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire