Divers Economie


La Société centrale de réassurance franchit à
la hausse le seuil de 5% dans le capital d’Eqdom

La Société centrale de réassurance a franchi à la hausse le seuil de participation de 5% dans le capital d’Eqdom, a annoncé l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).
« La SCR, représentée par son directeur général Youssef Fassi Fihri, a déclaré avoir acquis sur le marché central, en date du 24 avril 2019, 8.993 actions Eqdom au cours unitaire de 1.051 dirhams, franchissant ainsi à la hausse le seuil de participation de 5% dans le capital de ladite société », indique l’AMMC dans un communiqué. Suite à cette transaction, poursuit la même source, la SCR déclare détenir 86.668 actions Eqdom soit 5,19% du capital de ladite société.
Dans les douze mois qui suivent le franchissement du seuil précité, la SCR envisage de poursuivre ses achats sur la valeur Eqdom, conclut le communiqué.

Hausse spectaculaire de l’activité du chantier naval du port d’Essaouira au premier trimestre

Le bilan de l’activité du chantier naval du port d’Essaouira a connu durant le premier trimestre de l’année en cours, une  »augmentation spectaculaire » par rapport à la même période de l’année précédente.
 »Le nouveau chantier naval a permis le traitement de 40 bateaux contre seulement 8 au cours de la même période de l’année écoulée, soit cinq fois le taux d’activité de 2018 », a indiqué à la MAP, Messaoud Achbad, directeur du port d’Essaouira relevant de l’Agence nationale des ports (ANP).  Et de préciser que cette activité se décline comme suit : 37 opérations de mise à sec au premier trimestre 2019, contre seulement 6 en 2018, et 32 opérations de mise à flot durant le premier trimestre 2019, contre seulement 6 durant la même période de l’année précédente.
A noter que l’aménagement et l’équipement du nouveau chantier naval est le fruit d’un grand projet de restructuration et de mise à niveau du port de la cité des Alizés, initié par l’ANP.
La mise en exploitation de ce nouveau chantier en janvier dernier a permis de dégager une grande valeur ajoutée pour le développement socioéconomique de la ville, explique M. Achbad, notant que ce chantier novateur a contribué remarquablement, courant premier trimestre 2019, à la promotion des activités liées à la réparation navale des bateaux.
Et de conclure que cette dynamique du nouveau chantier naval a enclenché une augmentation significative du nombre d’emplois dans de nombreux métiers et industries liés à la réparation navale (menuiserie, soudure, peinture, mécanique…) en sus de l’amélioration des conditions de sécurité et de la qualité des prestations de service fournies.






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire