Deby dénonce la spéculation et annonce la levée des taxes sur les produits agroalimentaires


À l’occasion de l’inauguration d’une usine de transformation de maïs, le chef de l’État Idriss Déby Itno, s’attaque aux problèmes de la cherté de vie au Tchad. Il annonce qu’il n’y aura plus des taxes sur les produits agricoles et animaux dans le pays.

Ce
qui tue aujourd’hui les ménages tchadiens, c’est la spéculation, estime Idriss
Déby Itno. Il observe que, des commerçants véreux, avant même que les activités
agricoles ne démarrent, ils sont à l’intérieur du pays, et ils donnent des
sommes modiques aux cultivateurs et ces derniers vendent la production avant
même de semer.

Selon
lui, ce sont ceux-là qui créent la spéculation. « Cette situation tue le pays et tue les ménages pauvres. C’est ce qui
crée la cherté de vie. Il est temps que ce genre des actions cesse. Le
Gouvernement à sa tête moi personnellement, prendrons toutes les mesures, pour
que ce genre de situation ne crée pas la cherté de vie surtout en ce qui
concerne tout ce que nous produisons, qu’il s’agisse des céréales ou de produit
animal
 » explique le président de la République.

D’après
lui ; il y a aussi d’autres facteurs qui alourdissent également la cherté
de vie. « Prenez le cas des chefs
traditionnels, des sous-préfets, des maires, des agents de la gendarmerie, de
la police, des agents des eaux et forêts, et autres qui arnaquent la production
nationale et qui font augmenter le prix. Nous prendrons toutes les dispositions
pour cela cesse. J’en appelle tous les gouverneurs d’avoir un regard sur cette
situation. Il n’y a pas des taxes sur les produits issus de la production
locale, qu’elle soit animale ou agricole 
» insiste-t-il.

Le
chef de l’État de préciser que : ce sont nos produits, il n’y a pas des
taxes à l’intérieur du pays. « De la
production jusqu’à la consommation, il n’y a pas des taxes, et il faut que cela
soit compris comme telle. Le ministre de l’Administration du territoire et de
la sécurité publique, et ses collègues concernés doivent prendre toutes les
dispositions pour réduire ce coût supplémentaire artificielle qui alourdisse
malheureusement la vie du peuple tchadien
 » tranche Idriss Déby Itno.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire