les élèves de la 17ème promotion de l’Ena ont reçu leurs parchemins


La 17ème promotion de l’Ecole nationale d’administration, baptisée promotion de la 4ème République, a fait sa sortie officielle ce samedi. La cérémonie de remise des parchemins s’est déroulée au palais du 15 janvier en présence du ministre d’Etat, ministre secrétaire général de la présidence, Kalzeubet Payimi Deubet.

Trois ans après leur rentrée solennelle à l’Ecole nationale d’administration (ENA), les élèves de la 17ème promotion composée de 510 énarques ont fait officiellement leur sortie ce samedi 4 mai. La cérémonie officielle s’est déroulée en présence du ministre de l’Enseignement supérieur, Dr David Houdeingar, représentant la présidente du conseil d’administration de l’Ena,  du directeur général de l’Ena, Dr Senoussi Hassana et du ministre d’Etat, ministre secrétaire général de la présidence de la République, Kalzeubet Payimi Deubet.

La 17ème promotion regroupe six filières suivant un cursus de trois ans et une autre filière qui a suivi un cursus d’onze mois. En effet, ce sont les filières comme Diplomatie, Trésor et Budget, Administration générale, Administration scolaire et universitaire, Administration territoriale, Impôt et Domaine qui qui se sont déroulées sur trois ans. La section des contrôleurs de douane a suivi une formation d’onze mois.

A lire : Tchad : le président Déby devient le 2ème chef d’Etat à visiter l’ENA

Dans son allocution, le directeur général de l’Ena, Dr Senoussi Hassana a signifié d’entrée de jeu que l’administration tchadienne a devant elle des hommes de bonne moralité à qui il est évident de confier des responsabilités. Il demande à ses « cadets » énarques d’être toujours courageux comme les soldats. « Ne cédez jamais au découragement, soyez toujours optimistes dans votre vie professionnelle », note-t-il. Dr Senoussi poursuit en martelant sur le comportement d’un bon administrateur de l’Etat. En effet, un énarque ne doit pas être mesquin, il doit accepter d’aller là où l’administration publique l’envoie. C’est à cela simplement qu’ils honoreront leurs formateurs. « Vous devez prouver que vous méritez vos parchemins », conclut-il.

Photo de famille des énarques de la 17ème promotion
Photo: Adelph/Tchadinfos.com

L’Ecole nationale d’administration, il faut le souligner, a subi plusieurs réformes. Cependant, les réformes de 1996 ont occasionné le changement du l’Ecole nationale d’administration (ENA) en Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM). Les réformes de 2014 ont ramené l’appellation d’ENA, précise le ministre de l’Enseignement supérieur, Dr David Houdeingar. Il poursuit que le nom de la promotion dite « 4ème République » et le choix de la date de la sortie officielle de la promotion n’est pas une coïncidence. « La date du 4 mai 2018 marque la promulgation de la Constitution de la 4ème République. Et c’est en ce jour que la 17ème promotion baptisée 4ème République fait sa sortie », a-t-il fait le lien.

Dans
son discours de circonstance, le ministre d’Etat, ministre secrétaire d’Etat de
la présidence, représentant le président de la République, Idriss Deby Itno, a
précisé l’importance de la formation et de l’Ena dans une administration comme
celle du Tchad. « Elle a contribué à
éviter les naufrages de l’administration »,
note-t-il. Il montre
ensuite l’attachement des plus hautes autorités à faire de l’Ena une référence
en formation. C’est ce qui explique selon lui l’adoption de la loi 037 portant
réforme de l’Ena en 2014.

La remise des parchemins a été faite aux cinq premiers de chaque filière. Par ailleurs, les trois premiers de chaque filière ont reçu des prix spéciaux des partenaires de l’évènement. L’élève Ngodyo Benjamin a été récompensé comme « major des majors ». Rappelons que l’Ecole nationale d’administration a été créée en 1963 et a formé plus d’un millier des cadres œuvrant  dans l’administration publique.

Lire aussi : Tchad : la 18ème promotion de l’Ecole nationale d’administration fait sa rentrée académique





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire