Gabon : encore le calvaire au PK80 sur la RN1


Quelques camion bloqués au PK80 sur la route nationale N°1 © DR

Libreville, 9 mai (Gabonactu.com) – Le tronçon PK80 sur la route nationale N°1 est à nouveau impraticable, depuis jeudi matin, au motif, des grosses inondations engendrées par la pluie diluvienne qui s’est abattue dans la nuit de mercredi à jeudi dans la région.

Sur le tronçon degradé, plusieurs longues files se sont formées. Les véhicules sont bloqués. Les chauffeurs  ne peuvent pas circuler au risque d’abimer leurs moyens roulants. Des lacs artificiels se sont formés sur  des gros cratères perceptibles sur la chaussée délabrée.

Un calvaire qui suscite une fois de plus l’ire des usagers contre les pouvoirs publics. Le ministre des travaux publics, Arnaud Calixte Engandji Alandji est plus qu’interpelé.

Dans les réseaux sociaux, les internautes demandent au ministre Engandji, « pourquoi la société chinoise China State tarde à démarrer les travaux de réhabilitation de la RN 1, section Pk12-Pk105, en dépit du fait qu’elle a déjà empoché plus de 4 milliards de francs CFA du contribuable gabonais ? ».

Calfeutré dans son somptueux bureau du 2ème étage du ministère en charge de l’Equipement et des Infrastructures, loin des nids de poule, boue, enlisement de camions remplis de marchandises…le fils d’Okondja semble dormir selon ses détracteurs, sur ses deux lauriers,  pendant que c’est la croix et la bannière pour les usagers de l’axe Nkok-Pont Ayémé Agoula, surtout en cette période de pluie.

Certains activistes probablement proches de l’opposition ont dans les réseaux sociaux révélé même que le ministre des  Travaux Publics se la coulait douce en Europe comme en témoignent les images de lui au stade Anfield lors de la demi-finale retour Liverpool – Barcelone.

Lancés en juillet 2018, en toute pompe, les travaux  du tronçon Pk12-Pk105 ne sont toujours pas passés à sa phase d’exécution, nonobstant quelques rafistolages des nids de poules ou d’éléphants. Selon certains témoignages recueillis par Gabonacu.com, la pluie qui s’est abattue dans la nuit de mercredi à jeudi a quasiment coupé la route au PK80.

Antoine Relaxe





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire