Gabon : le gouvernement et les groupes parlementaires de la majorité à l’Assemblée Nationale en conclave au nord de Libreville


Gabon : le gouvernement et les groupes parlementaires de la majorité à l’Assemblée Nationale en conclave au nord de Libreville

Les députés de la majorité et les membres du gouvernement posant pour la postérité le 10 mai au Cap-Esyterias ©  Gabonactu.com 

Cap-Esterias, 10 mai (Gabonactu.com) – Le premier ministre Julien Nkoghé Bekalé et le Président de l’Assemblée Nationale Faustin Boukoubi, ont conjointement ouvert vendredi au Cap-Esterias, nord de Libreville,  un séminaire à l’intention des membres du gouvernement et des groupes parlementaires de la mouvance présidentielle à l’Assemblée Nationale.

Tous les députés ou presque ont répondu présents  à ce séminaire visant à discuter et trouver des pistes de solutions sur les enjeux de l’heure.  Des enjeux liés à la crise multiforme sur tous les domaines de la vie du pays.

Les travaux se déroulent jusqu’en fin d’après midi © Gabonactu.com

« Il nous est apparu opportun de faire avec vous ce matin l’examen de la situation actuelle de notre pays en vue d’envisager ensemble notre avenir commun au cours des prochains mois et des prochaines années », a indiqué M. Nkoghé Bekalé dans son laïus circonstanciel.

A Dounia-Parc, lieu dudit conclave, les députés  de la majorité sont venus en nombre. Il s’agit notamment des députés du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), du Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV) et ceux des Sociaux-démocrates gabonais (SDG). Le député leader du Front d’égalité républicaine (FER), Bonaventure Nzigou Manfoumbi y est également. Il se définit comme un opposant  responsable qui a rallié la majorité républicaine et sociale pour l’émergence.

Dans son discours, Faustin Boukoubi a invité ses collègues députés à mettre de côté « nos propres turpitudes » pour éviter d’ébranler inutilement l’efficacité de la majorité qui du reste, constitue un ensemble commun.

« Ce qui est susceptible de nous ébranler, ce sont nos propres turpitudes qui se caractérisent par la condescendance, le nombrilisme, le démon de la division, le manque de patriotisme, voire l’absence de loyauté avérée envers le Président de la République, au point de ne pas vouloir mettre en œuvre sa politique, tout en accusant les boucs émissaires », a-t-il fait savoir.

Les recommandations issues des ateliers thématiques sont attendues en fin de journée.

 

Sydney IVEMBI





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire