La dépouille de Papy Faty rapatriée – IWACU


Désolation, pleurs, et consternation, des émotions qui régnaient à l’Aéroport International de Bujumbura, ce jeudi 9 mai, lors de l’arrivée du corps du joueur Papy Faty décédé récemment en Eswatini, l’ex Swaziland.

C’est autour de 14h que l’avion en provenance de l’Afrique du sud. Des officiels,  sa famille, ses amis, connaissances et coéquipiers étaient sur les lieux. Avant l’arrivée du cercueil, tout le monde semble calme. Mais, à sa sortie des bureaux de l’autorité de l’aviation civile, des femmes dont la plupart habillées à la musulmane n’ont pas pu se retenir.

Les larmes aux yeux, sa mère, sa femme et sa fille n’arrivent à se tenir débout. On s’efforce de les évacuer. C’est le moment de lui rendre hommage. Habillée en noire, une femme passe, arrivée devant la dépouille aussitôt, elle tombe et s’évanouit. On l’évacue pour des secours.

« Un combattant »

Pour les joueurs, Papy Faty était un modèle. « Il est tombé sur le champ de bataille. Je viens de perdre un ami, un coéquipier et une référence. Je n’oublierai jamais sa bravoure et sa détermination. Il était un joueur infatigable » s’est désolé Aimé nzohabonayo, ancien joueur d’Inter Star et ancien  capitaine de l’équipe nationale.

Et de son côté, Olivier Niyungeko alias Mutombola, sélectionneur de l’équipe nationale Intamaba Mu Rugamba, (Les Hirondelles) déplore la perte d’un joueur courageux. « C’est un combattant, quelqu’un qui ne voulait pas perdre. C’était un bon joueur qui pensait aux autres. Il va nous manque surtout par ses conseils et paroles édifiantes », a-t-il confié, ému. Et de promettre sa commémoration chaque année.

La dépouille de ce joueur a été, par après, acheminée dans l’hôpital Kira. Son enterrement va avoir lieu ce vendredi 10 mai, au cimetière de Mpanda.

Cet international burundais évoluant en Eswatini a rendu l’âme le 25 avril dernier, en plein match suite à une crise cardiaque.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire