Fonction publique : bientôt la suppression des véhicules administratifs


 

 

Libreville, 11 mai (Gabonactu.com) – Les députés de la majorité présidentielle et les membres du gouvernement gabonais, réunis  vendredi au Cap-Esterias (nord de Libreville) dans le cadre d’un séminaire dénommé : « rencontre politique de concertation sur l’action publique », ont recommandé la suppression des véhicules administratifs pour réduire le train de vie de l’Etat.

« Ils recommandent la suppression de l’achat des véhicules administratifs en privilégiant l’accompagnement des agents publics dans l’acquisition de véhicules personnels », a résolu le rapport des travaux dudit séminaire lu par Jonas  Prosper Lola Mvou, secrétaire général du gouvernement, par ailleurs rapporteur du séminaire.

Les participants ont également demandé de « prendre des mesures pour un fonctionnement optimal et efficace de l’aval pétrolier  par la clarification de la relation GOC-GOM-SOGARA ».

Les entreprises  pétrolières  Compagnie Oil compagnie (GOC),  Gabon Oil marketing (GOM) et la Société gabonaise  de raffinage (SOGARA), sont pointées du doigt par le FMI qui réclame également leur suppression. Ces sociétés alourdissent selon l’institution financière les ressources budgétaires de l’Etat.

Outre la kyrielle des recommandations, les séminaristes ont formulé plusieurs observations déplorables portant sur l’absence de visibilité, voire inexistante des lampadaires   implantés dans les différentes localités du pays dans le cadre d’un projet de 5000 solaires initié par le Président Ali Bongo en 2018. 4900 lampadaires ont été déjà érigés.

Les problèmes de population des cours d’eau dans certaines localités de l’Ogooué-Ivindo et du Haut-Ogooué sans oublié l’épineuse question de l’obsolescence des installations de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG).

Sydney IVEMBI





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire