des présumés malfrats appréhendés à N’Djamena par la police



13 mai 2019 18:28

SECURITE – La direction générale de la Police
nationale a présenté aujourd’hui, 19 présumés malfrats qui opèrent dans la
capitale N’Djaména. Parmi ceux arrêtés, il y a des trafiquants de drogue, des
braqueurs des faussaires et deux personnes qui ont usurpé d’un titre pour
escroquer les Qataris. 

A la présentation des présumés malfrats ce 13 mai, la police a classé les bandits selon les accusations. Ils sont entre autres : un groupe de 5 personnes spécialisées en fabrication de faux billets de banque ; 6 personnes arrêtées pour vol des véhicules et engins à deux roues ; un groupe qui a escaladé le mur d’un contrôleur général de police pour l’agresser et le blesser.

Dans le groupe, il y a deux personnes qui s’en prennent aux conducteurs de motos-taxis. Selon le porte-parole de la police, Paul Manga, « ils amènent les motos-taxis dans les coins obscures et les braquent avec un pistolet ». Il y a aussi un groupe poursuivi pour faux et usage de faux. « Des quittances, des autorisations d’absence et plusieurs autres documents administratifs publics sont trouvés dans les mains de ces types » explique Paul Manga.

Les derniers présumés malfrats à être présentés sont
deux individus qui ont usurpé du titre d’agent de renseignement. « Ils ont
adressé une demande d’aide au nom des services de renseignement a une
organisation qatari » souligne le porte-parole Paul Manga.

Présent à la présentation,
le procureur de la République près le tribunal de grande instance de N’Djamena,
Youssouf Tom, s’est exprimé : « Les forces de sécurité ont eu à faire
leur travail. Nous invitons la population à bien collaborer avec la police. La
question de la sécurité n’est pas une question de la police seule. Tous ceux
qui sont arrêtés vont aller en justice. La police va les auditionner afin
d’établir un procès-verbal et nous déférons au parquet afin d’engager des
poursuites ».





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire