l’art du clash en sons et en gnons


Les rappeurs français Kaaris et Booba. © Photos : Sadaka Edmond / Sipa / Photomontage JA


Avant que les rappeurs Booba et Kaaris parlent de s’affronter physiquement sur un ring, la pratique de la joute était déjà chevillée à l’histoire du hip-hop. Récapitulatif en sons et en gnons.


«J’ai signé !! » Dans une vidéo publiée sur Instagram le 12 avril, entre deux coups de fourchette dans une barquette de poulet, Kaaris a prévenu Booba que tous les papiers étaient remplis pour pouvoir légalement en découdre sur un ring. Énième épisode d’une guéguerre qui tient les fans en haleine depuis plusieurs mois. Le 25 décembre, en guise de cadeau de Noël, Booba proposait en effet officiellement à son meilleur ennemi un combat de MMA (arts martiaux mixtes).

L’affrontement n’a depuis cessé d’être repoussé. D’abord annoncé à Bruxelles, puis à Tunis, il est maintenant prévu à Genève en décembre prochain. Les deux vieux briscards du micro échangeront-ils vraiment des coups de pied et de poing ? Si l’on prend un peu de hauteur au-dessus du bac à sable octogonal, on s’aperçoit que cet événement surmédiatisé est loin d’être la première querelle qui fait vibrer le hip-hop.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.






jeuneafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire